QCM n° 198 vu le 24-03-2019 (00:30).

Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée


La transgénèse est une technique qui permet de transférer, au laboratoire, un fragment d'ADN d'un organisme vivant à un autre. Ce gène "implanté" pourra être exprimé dans l'organisme transformé. Cet organisme est nommé organisme génétiquement modifié (OGM).
L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.





Question 1 : (1 point)
La méduse Aequorea victoria émet spontanément une fluorescence de couleur verte. On peut transférer au laboratoire un gène déterminant le caractère héréditaire « fluorescence de couleur verte » (gène GFP) de cette méduse vers une cellule-œuf de souris qui après développement embryonnaire deviendra un souriceau dont certains organes pourront être fluorescents (voir photo ci-dessus).

Dans cet exemple, le donneur et le receveur appartiennent à la même espèce

La première cellule génétiquement modifiée lors de cette expérience est la cellule-oeuf de souris

L'organisme donneur du gène GFP est la souris

La méduse utilisée au départ est un organisme génétiquement modifié

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
En 1944, Avery, Mc Leod et Mc Carthy (image ci-dessus) réalisent les expériences suivantes :
Expérience 1 - Un mélange de bactéries S (pathogènes*, responsables de la pneumonie) préalablement broyées et de bactéries R (non pathogènes) est injecté à des souris. Ces souris meurent et les pneumocoques** se retrouvent dans leur sang.
Expérience 2 - Ils broient les bactéries S et traitent le broyat pour obtenir l’ADN de ces cellules. Cet ADN est mélangé à des bactéries R, le tout injecté à des souris. Toutes les souris meurent de pneumonie et des bactéries S sont présentes dans le sang.
Pathogène : agent capable d'engendrer des lésions ou des maladies.
pneumocoque : espèce de bactérie.

On peut déduire de ces résultats que :

les bactéries S deviennent des bactéries R dans la deuxième expérience

l’ADN des bactéries S tuées s’insère dans les bactéries R

Dans cette transgénèse, l'organisme donneur est la bactérie S et l'organisme receveur est la souris

les bactéries R étaient pathogènes au départ

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Des chenilles pour produire de la soie d’araignée. Plus mince qu’un cheveu, mais plus résistante que l’acier, la soie d’araignée permet de concevoir des objets à la fois légers et résistants. Comme il n’est pas possible actuellement d’élever des araignées, des chercheurs ont transféré le gène permettant la fabrication de la soie d’araignée dans des embryons de papillons. Ils ont obtenu des chenilles transgéniques faciles à élever et capables de produire de la soie d’araignée en grande quantité. A partir de ce texte, on peut déduire que :

l’organisme donneur du gène est l'araignée

l’organisme donneur du gène est le papillon

l'araignée est un OGM

l’organisme donneur et l’organisme génétiquement modifié appartiennent à la même espèce

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Les nucléotides :

sont constitués d’un désoxyribose, d’une base souffrée et d’un groupement phosphate

sont associés par leurs sucres dans la chaîne d’ADN

sont constitués d’un sucre, d’une base azotée et d’un groupement phosphate

sont constitués de trois atomes différents

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
La base azotée complémentaire de l’adénine est :

la thymine

la cytosine

la guanine

l’adénosine

Je ne sais pas.