QCM n° 837 vu le 24-05-2019 (21:29).

Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée


La caractéristique la plus intuitive des Vertébrés est qu'ils possèdent un squelette osseux ou cartilagineux interne, qui comporte en particulier une colonne vertébrale. Cette colonne vertébrale est composée de vertèbres qui protègent le système nerveux central.
La plupart des vertébrés ont le même plan d'organisation de base avec des membres antérieurs et postérieurs, ce qui signifie qu'ils descendent d'un ancêtre commun.





Question 1 : (1 point)
L’étude de l'arbre de parenté suivant montre que :

la lamproie possède un crâne et une mâchoire

la lamproie possède des mâchoires, des doigts, un amnios

le paon possède un crâne, des mâchoires, des doigts, un amnios, des poils et des plumes

tous ces vertébrés possèdent un ancêtre en commun

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Comment nomme-t-on les axes de polarités suivants ?

1= symétrie bilatérale (= axe droite-gauche) 2= axe antéro-postérieur 3= axe dorso-ventral

1= symétrie bilatérale (= axe droite-gauche) 2= axe dorso-ventral 3= axe antéro-postérieur

1=axe dorso-ventral 2= plan de symétrie 3= symétrie bilatérale (= axe droite-gauche)

1=axe dorso-ventral 2= axe antéro-postérieur 3= symétrie bilatérale (= axe droite-gauche)

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Annotez le schéma suivant :

1= généalogique 2= Dernier ancêtre commun 3= Innovation évolutive

1= phylogénétique 2= Espèce fossile connue 3= Innovation évolutive

1= phylogénétique 2= Dernier ancêtre commun 3= Innovation évolutive

1= phylogénétique 2= Innovation évolutive 3= Dernier ancêtre commun

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Deux espèces sont d’autant plus proches :

que leur dernier ancêtre commun est ancien

que leur dernier ancêtre commun est récent

qu’elles partagent un nombre faible de caractères en communs

qu’elles partagent un nombre important de caractéristiques morphologiques et anatomiques différentes.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Pour établir les liens de parenté entre les êtres vivants, on compare les caractères homologues (caractères appartenant à des espèces différentes et qui ont évolué à partir d’un même caractère ancestral sans avoir nécessairement conservés une fonction identique). Ainsi, il est pertinent de comparer :

une patte de grenouille à une patte de criquet

une patte de cheval à une aile de mouche

une aile d’oiseau à une aile de chauve-souris

une aile de chauve-souris à une aile de mouche

Je ne sais pas.