QCM n° 354 vu le 25-02-2020 (03:53).

Thème 2A - GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE


Des études sont actuellement en cours pour déterminer le potentiel géothermique du sud de l’Algérie. On cherche à déterminer les zones les plus favorables à une exploitation géothermique.

Document 1 : Carte du flux de chaleur dans le Sahara algérien
Le flux de chaleur moyen observé en domaine continental est de l’ordre de 65 mW/m². (Carte D’après D. Takherist (1986), et S. Ouali, A. Khellaf et K. Baddari (2006 et 2007)


Document 2 : Gradients géothermiques dans le Sahara algérien
Le gradient géothermique désigne la variation de la température en fonction de la profondeur. Dans son ensemble, le Sahara algérien présente un gradient géothermique moyen de l’ordre de 40°C/1000 m. Les variations exactes de la température en fonction de la profondeur ont été mesurées pour 5 forages situés sur le document 1 et sont présentées ci-dessous. (S. Ouali et A. Khellaf (2006))





Question 1 : (1 point)
Les gradients géothermiques des différents forages montrent que (document 2)

La température diminue avec la profondeur mais de façon variable selon la localisation.

La température augmente avec la profondeur mais de façon variable selon la localisation.

La température diminue avec la profondeur et de façon identique quelle que soit la localisation.

La température augmente avec la profondeur et de façon identique quelle que soit la localisation.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
On s’intéresse à la zone du forage HBZ1 (documents 1 et 2)

Cette zone présente un flux de chaleur et un gradient géothermique supérieurs à la moyenne donc elle peut être favorable à une exploitation géothermique.

Cette zone présente un flux de chaleur et un gradient géothermique inférieurs à la moyenne donc elle ne peut pas être favorable à une exploitation géothermique.

Cette zone présente un flux de chaleur et un gradient géothermique supérieurs à la moyenne donc elle ne peut pas être favorable à une exploitation géothermique.

Cette zone présente un flux de chaleur inférieur à la moyenne ainsi qu’un gradient géothermique supérieur à la moyenne donc elle peut être favorable à une exploitation géothermique.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
On s’intéresse au flux de chaleur présent dans différentes régions du Sahara algérien (document 1)

Dans la région de Béchar, le flux de chaleur observé est supérieur au flux de chaleur moyen à la surface des continents.

La région d’In Amenas est celle qui présente le flux de chaleur le plus important d’Algérie.

La région d’Ain Salah présente un flux de chaleur anormalement faible pour un continent.

La région d’Ouargla présente un flux de chaleur supérieur à 120 mW/m².

Je ne sais pas.