QCM n° 1338 vu le 29-10-2020 (21:10).

Thème 3 - Une histoire du vivant


La dérive génétique est une modification aléatoire de la fréquence des allèles au sein d’une population au cours des générations successives. Elle se produit de façon plus rapide lorsque l’effectif de la population est faible.
La sélection naturelle résulte de la pression du milieu et des interactions entre les organismes. Elle conduit au fait que certains individus auront une descendance plus nombreuse que d’autres dans certaines conditions.





Question 1 : (1 point)
Soit une population A de salamandres colonisant un réseau de mares forestières. A la suite de divers bouleversements touchant le milieu (urbanisation, pollution des eaux, feux de forêts…), certains individus de la population A seront amenés à migrer et coloniser d’autres milieux. Nous observons notamment une population B issue de A s’étant réfugiée au sein d’une autre mare forestière du réseau (laquelle mare entretient donc des relations avec les autres mares), ainsi qu’une population C issue de A ayant fait le choix de migrer à une plus grande distance et coloniser un milieu totalement différent et déconnecté de A. Sélectionner la combinaison de mécanismes la plus à même de « raconter » l’histoire de ces événements.

Tous ces mécanismes !

Effet fondateur, isolement reproducteur, dérive génétique.

Isolement reproducteur, goulot d’étranglement, sélection naturelle.

Effet fondateur, goulot d’étranglement, isolement reproducteur.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Quelle proposition vous semble le mieux « résumer » la sélection naturelle ?

« Une place pour chacun, et chacun à sa place».

« Seul contre tous ».

« nécessité fait force de loi ».

« la loi du plus fort ».

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Quel est le niveau du vivant sélectionné par la sélection naturelle ? (c’est-à-dire quel est l’objet sélectionné ?)

Les populations.

Les caractères.

Les gènes.

Les individus.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Concernant la sélection naturelle, quelle est l'affirmation vraie ?

La sélection naturelle explique l’adaptation du Vivant à son milieu.

Les caractères neutres (ni avantageux ni désavantageux) ne sont pas concernés.

L’exemple du « mythe du cou de la girafe » montre que la taille du cou de l’animal a augmenté au cours du temps, démontrant l’adaptation de l’espèce en fonction du milieu.

Les individus n’ont pas d’influence sur la sélection des autres individus.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Concernant la sélection naturelle, quelle est l'affirmation vraie ?

La sélection naturelle n'est pas liée à des facteurs environnementaux.

La fréquence des gènes liés aux caractères avantageux augmente.

La sélection naturelle favorise les êtres vivants les plus forts.

La sélection naturelle n’est pas liée au mécanisme de spéciation.

Je ne sais pas.