QCM n° 1345 vu le 22-10-2020 (16:31).

Thème 3 - Une histoire du vivant


Apparition d’une résistance aux insecticides à base de carbamates en 1978. Pour lutter contre les insectes, on peut utiliser des insecticides à base de carbamates. À partir de 1978, on observe dans la région de Montpellier une augmentation du nombre de moustiques résistants à ces insecticides.
DOCUMENT 1 – Génotype des différentes populations de moustiques.
L'acétylcholinestérase (AChE) est une enzyme qui dégrade l’acétylcholine. Cette dégradation est indispensable au bon fonctionnement du système nerveux des insectes. Les carbamates agissent au niveau du système nerveux des insectes en inhibant l'activité de l’AChE. Dans la population de moustiques, le gène qui code pour l'AChE existe sous deux allèles différents. Les moustiques résistants possèdent 2 allèles mutés (allèles AChER) alors que les moustiques sensibles possèdent 2 allèles sauvages (allèles AChES). D’après http://acces.ens-lyon.fr

DOCUMENT 2 – Action d’un insecticide à base de carbamates sur différentes souches de moustiques.
Les études portent sur 3 souches de moustiques :

Document 2a – Activité enzymatique de l'acétylcholinestérase.
On mesure l’activité de l’AChE de chaque souche en fonction de la concentration en insecticide appliqué. Les résultats sont exprimés en unités arbitraires.

Document 2b – Taux de mortalité des différentes souches.
On mesure le taux de mortalité de chaque souche en fonction de la concentration en insecticide appliqué. On considérera que 1 mg.L-1 d’insecticide correspond à une concentration de 10-2 mol.L-1.

* Les valeurs des pourcentages de mortalité sont placées selon une graduation non linéaire fréquemment utilisée dans les études statistiques.D’après Bourguet et coll., 1997, Genetics Society of America août 1997





Question 1 : (1 point)
On s’intéresse au génotype des différentes souches de moustiques pour le gène codant l’AChE :

Les moustiques hybrides sont hétérozygotes et possèdent les allèles AChES et AChER.

Les moustiques sauvages sont hétérozygotes et possèdent les allèles AChES et AchER.

Les moustiques mutants sont homozygotes et possèdent l’allèle AChES.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
On s’intéresse à la survie des différentes souches S, R et F1 de moustiques :

Le pourcentage de mortalité des moustiques hybrides est supérieur à celui des moustiques sauvages pour une concentration en insecticide de 1 mg.L-1.

Quelle que soit la concentration en insecticide, les moustiques sauvages survivent mieux que les autres souches.

Quelle que soit la souche, le pourcentage de survie augmente quand la concentration en insecticide augmente

Seuls les moustiques mutants survivent pour une concentration d’insecticide supérieure à 10 mg.L-1.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
On s’intéresse à l’activité de l’acétylcholinestérase :

L’AChE des moustiques mutants est moins active en présence d’insecticide à 10-4 mol.L-1 qu’en son absence.

L’activité de l’AChE des moustiques mutants augmente quand la concentration en insecticide augmente.

L’activité de l’AChE des moustiques hybrides diminue quand la concentration en insecticide augmente.

L’AChE des moustiques sauvages est inactive en présence d’insecticideà 10-4 mol.L-1.

Je ne sais pas.