QCM n° 348 vu le 08-08-2020 (13:04).

Thème 3 - Une histoire du vivant


Chez la drosophile, les caractères « couleur du corps » et « longueur des ailes » sont respectivement codés par deux gènes.

Document 1 : Tableau des caractères, gènes, phénotypes et allèles étudiés dans les croisements réalisés. :


Document 2 : Schéma d’un premier croisement. (D’après http://pedagogie.ac-toulouse.fr)
On croise deux lots de drosophiles (P1 et P2) homozygotes pour les deux gènes considérés (c’est-à-dire possédant deux allèles identiques pour chaque gène) et de phénotype différent. On obtient une première génération de drosophiles appelée « F1 ». :


Document 3 : Schéma d’un second croisement (croisement test).(D’après http://pedagogie.ac-toulouse.fr)
On croise les drosophiles F1 issues du premier croisement (document 2) par des parents P2. On obtient une seconde génération de drosophiles appelée « F2 ».





Question 1 : (1 point)
Les drosophiles obtenues en F1 sont :

hétérozygotes pour les deux gènes considérés

homozygotes pour les deux gènes considérés

homozygotes pour le gène codant la couleur du corps et hétérozygotes pour le gène codant la longueur des ailes

homozygotes pour le gène codant la longueur des ailes et hétérozygotes pour le gène codant la couleur du corps

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Le premier croisement (DOCUMENT 2) permet de conclure que :

les gènes codant la couleur du corps et la longueur des ailes sont portés par le même chromosome

l’allèle b+ est récessif par rapport à l’allèle b- et que l’allèle vg+ est récessif par rapport à l’allèle vg-

l’allèle b+ est dominant par rapport à l’allèle b- et que l’allèle vg+ est dominant par rapport à l’allèle vg-

les gènes codant la couleur du corps et la longueur des ailes sont portés par des chromosomes différents

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
A l’issue du second croisement (DOCUMENT 3), les proportions des phénotypes encadrés s’expliquent par :

un brassage génétique intrachromosomique lors des méioses parentales

un brassage génétique interchromosomique lors des méioses parentales

des duplications géniques lors des méioses parentales

l’absence totale de crossing-over lors des méioses parentales

Je ne sais pas.