QCM n° 128 vu le 11-08-2020 (02:14).

Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée


Le riz de la mousson - Les caractéristiques des plantes sont en rapport avec la vie fixée. Un espèce de riz, Oryza fluitans, est cultivée dans les zones de mousson qui peuvent subir des inondations plus ou moins durables. Oryza fluitans résiste aux contraintes des inondations progressives et prolongées, en gardant le haut de la tige et les feuilles au-dessus du niveau de l’eau. On cherche à comprendre comment la tige et les feuilles du riz Oryza fluitans sont maintenues hors de l’eau, lors des moussons. À partir de l’étude des documents, cocher la bonne réponse dans chaque série de proposition du QCM.





Question 1 : (1 point)
En deux jours, l’entrenœud d’un lot de plants de riz immergé :

s’est autant allongé que celui d’un lot de plants de riz du même âge ayant poussé à l’air libre.

s’est allongé trois fois plus que celui d’un lot de plants de riz du même âge ayant poussé à l’air libre.

a subi une augmentation de 10 cm de plus que celui d’un lot de plants du même âge ayant poussé à l’air libre

s’est moins allongé que celui d’un lot de plants de riz du même âge ayant poussé à l’air libre.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
L’immersion d’un plant de riz entraîne :

une diminution de la production d’éthylène.

une diminution de la concentration d’éthylène.

une consommation d’ 1 µL.L-1 d’éthylène.

une production d’éthylène.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
L’éthylène :

induit une augmentation de la longueur des entrenœuds d’environ 35 cm en 7 jours.

entraîne une diminution de la longueur des entrenœuds.

agit uniquement sur la longueur des entrenœuds des plants de riz au bout de 7 jours.

agit uniquement sur la longueur des entrenœuds des plants de riz immergés.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Lors de la mousson, le maintien du haut de la tige et des feuilles de riz hors de l’eau est dû :

à la diminution de la concentration d’éthylène autour de la plante.

à la fabrication d’éthylène par la plante en contact avec l’air libre.

à l’allongement des entrenœuds sous l’effet de l’éthylène produit par la plante.

à la croissance des feuilles qui consomment de l’éthylène.

Je ne sais pas.