QCM n° 1347 vu le 28-10-2020 (12:41).

Thème 4 - Les climats de la Terre : comprendre le passé pour agir aujourd'hui et demain


Au cours du temps, les proportions de CO2/O2 dans l’atmosphère ont varié en fonction de la présence de vie et de l’activité interne de la planète.
Les premiers temps, l’atmosphère terrestre ressemblait aux atmosphères de Mars et de Vénus. Une atmosphère riche en CO2 (environ 90%) et dépourvue d’O2. Les causes principales de la quasi disparition du CO2 dans l’atmosphère d’aujourd’hui (0.03%) ont été, d'une part la présence d’eau liquide en surface qui permet la dissolution du CO2 et d'autre part le processus de photosynthèse.
Ce sont des bactéries photosynthétiques de 3,5 milliards d’années retrouvées fossilisées dans des roches sédimentaires qui auraient initié le développement du réservoir de dioxygène qui constitue en partie l’atmosphère d’aujourd’hui. Ce réservoir à partir duquel s’est formée la couche d’ozone est indispensable à la vie sur Terre. On estime que l’atmosphère a contenu du dioxygène de manière significative dès -2 milliards d’années, époque où la prolifération de ces micro-organismes marins pouvait surpasser la capacité de minéralisation de l’oxygène par les roches.
Mais l’évolution des taux d’O2 n’a pas été linéaire. Grâce aux analyses de carottes de glace, les chercheurs ont pu "remonter le temps" jusqu’à -740 000 ans en analysant l’air contenu entre les cristaux multimillénaires. Ils ont démontré que certains épisodes géologiques (de longues éruptions massives) ont remonté épisodiquement le niveau de CO2 dans l’atmosphère, exterminant une grande part des espèces biologiques. Malgré ces faits, rares, l’évolution de l’atmosphère, relativement constante, va naturellement vers plus d’O2 et moins de CO2, avec quelques pics en faveur de ce dernier.
Depuis environ un siècle, les taux de CO2 atmosphérique remontent de manière significative, laissant penser que les activités humaines récentes (liées à l’industrialisation) en seraient responsables.





Question 1 : (1 point)
Le dioxygène de l'atmosphère actuelle provient :

des comètes.

des météorites.

d'êtres vivants.

du dégazage des volcans.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
D'après la courbe ci-dessous, présentant "La teneur en O2 atmosphérique en fonction de l'âge de la terre", on peut dire que :

les cyanobactéries ont consommé le dioxygène atmosphérique.

les estimations de la concentration atmosphérique en dioxygène peuvent varier d'un facteur 1.

la concentration atmosphérique en dioxygène il y a deux milliards d'années était d'environ 25 % de la concentration actuelle.

il y a des incertitudes concernant la teneur en dioxygène de l'atmosphère passée de la Terre.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Le principe d'actualisme :

est fondé sur des prédictions de phénomène qui auront lieu dans le futur.

permet de fa ire des scénarios concernant des événements qui ont affecté la Terre.

implique que les conditions physico-chimiques passées et actuelles sur Terre étaient identiques.

est est un principe utilisé en Sciences, basé sur le relevé statistiques des actualités télévisées.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
L'atmosphère initiale était composée, il y a environ 4,6 Ga :

d'eau uniquement.

d'eau, de dioxyde de carbone et de diazote.

de dioxyde de carbone uniquement.

de dioxyde de carbone et d'eau.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Concernant les flux de carbone entre réservoirs, cocher la seule affirmation fausse :

les flux de carbone de la respiration et de la photosynthèse s'annulent à l'échelle mondiale .

le volcanisme contribue à élever le dioxyde de carbone atmosphérique.

les océans absorbent du carbone atmosphérique mais n'en rejettent pas.

le bilan du cycle naturel du carbone est quasiment nul aux courtes échelles de temps.

Je ne sais pas.