QCM n° 206 vu le 05-08-2020 (19:01).

Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée


Pour se nourrir, s’habiller, ou encore se soigner, l’Homme met à profit la biodiversité végétale. Il a d’abord utilisé des plantes sauvages, puis, il y a environ 10 000 ans, il a commencé à domestiquer les plantes afin de pouvoir les cultiver. Les espèces cultivées ont été sélectionnées artificiellement à partir des espèces sauvages dans des régions appelées foyers de domestication (qui diffèrent selon l’espèce cultivée concernée). Ce processus s’appelle domestication. Les caractères que l’Homme a sélectionnés sont ceux qui facilitent la culture, la récolte et l’utilisation de l’espèce cultivée.





Question 1 : (1 point)
La sélection variétale :

est obtenue par hybridation d'un plant domestiqué avec un plant sauvage.

permet d'augmenter la variété des espèces sauvages.

permet d’améliorer la production des plantes sauvages en culture hors-sol.

est à l'origine de la biodiversité cultivée.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
La domestication des plantes :

est un processus aléatoire à l'origine de la coévolution.

est la conséquence de l'introduction des OGM en milieu naturel.

permet d'utiliser moins d'intrants pour augmenter la production végétale.

est assurée par une succession de sélections.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
La sélection scientifique des plantes :

est fondamentale pour les agriculteurs. Ils peuvent désormais produire leurs semences.

a pour conséquence la diminution de la biodiversité cultivée.

entraîne une utilisation moins importante d'engrais.

a permis l'augmentation du rendement des cultures.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Les OGM sont obtenus :

par génie génétique.

par hybridation avec d’autres variétés résistantes aux maladies.

par croisements d'espèces différentes.

par mutations des variétés hybrides cultivées.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Les variétés hybrides :

sont obtenues par génie génétique.

sont issues d’un processus de sélection de caractères génétiques intéressants pour l'agronomie.

peuvent présenter des caractéristiques agronomiques intéressantes issues des deux parents.

sont le résultat d'auto-croisements répétés d'espèces différentes.

Je ne sais pas.