QCM n° 258 vu le 28-10-2020 (13:20).

Thème 5 - Corps humain et santé


On s’intéresse au reflexe myotatique qui nous renseigne sur l’intégrité du système neuromusculaire.
Document de référence : coupe schématique (ci-dessous) de moelle épinière présentant les racines rachidiennes dorsales et ventrales.
On rappelle que le nerf rachidien relie moelle épinière et muscle.

On cherche à comprendre l’organisation des cellules nerveuses dans la moelle épinière et à déterminer le trajet du message nerveux.

Document : résultats des expériences historiques de Magendie et Waller sur des sections de nerfs.





Question 1 : (1 point)
Les expériences les plus pertinentes pour déduire que les neurones moteurs ont leur corps cellulaires dans la substance grise de la moelle épinière sont :

les expériences 1 et 3.

les expériences 1 et 2.

les expériences 2 et 3.

aucune des expériences.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Dans l’expérience 1, la perte de sensibilité et motricité se situe :

sur la face dorsale de l’individu (droite et gauche).

sur le côté gauche de l’individu (dos et ventre).

sur le côté droit de l’individu (dos et ventre).

sur la face ventrale de l’individu (droite et gauche).

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Dans l’expérience 2, la perte de sensibilité est associable à la rupture de liaison nerveuses entre :

le cerveau et l’effecteur.

la moelle épinière et le récepteur sensoriel.

le cerveau et la moelle épinière.

la moelle épinière et l’effecteur.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Au cours de l’expérience 1, Magendie et Waller ont :

sectionné des récepteurs sensoriels et des effecteurs, c’est pour cela qu’il n’y a plus de mouvement.

sectionné des vaisseaux sanguins irriguant le nerf et une région du corps, c’est pour cela qu’une partie du nerf dégénère et qu’une partie du corps devient insensible et perd sa motricité.

sectionné des cellules musculaires, c’est pour cela qu’il n’y a plus de mouvement.

sectionné des neurones, c’est pour cela qu’une partie du nerf dégénère.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Dans l’expérience 3, la perte de motricité réflexe est associable à la rupture de liaison nerveuses entre :

la moelle épinière et l’effecteur.

le cerveau et l’effecteur.

le cerveau et le récepteur sensoriel.

la moelle épinière et le récepteur sensoriel.

Je ne sais pas.