QCM n° 267 vu le 05-08-2020 (18:39).

Thème 2 - À la recherche du passé géologique de notre planète


La collision continentale est un phénomène géodynamique se produisant à la limite convergente de deux plaques tectoniques où deux lithosphères continentales se rencontrent. Après un événement de subduction, elle se manifeste par le chevauchement d'une lithosphère sur une autre, puis la formation de chaînes de montagnes (orogenèse). Ce phénomène est responsable d'une importante déformation de la croûte continentale, qui s'exprime par la présence de nappes de charriage, de failles et de plis, ainsi que d'un surépaississement de cette croûte.
Les Alpes et l'Himalaya sont des exemples de chaînes de collision.

La rencontre de 2 plaques continentales l'une mobile en cours de subduction portant une croûte continentale (schéma A sur la figure ci-dessous) et un continent porté par une plaque chevauchante considérée comme fixe entraîne :





Question 1 : (1 point)
Une chaîne de montagne récente :

ne présente aucune érosion.

présente un relief en surface appelé racine crustale.

peut présenter des marqueurs de subduction océanique et de collision.

présente en général un relief moins élevé qu’une chaîne de montagne ancienne.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Dans une chaîne de montagnes de collision, l’âge de la croûte continentale :

obtenu par radiochronologie, montre un âge similaire à celui de la croûte océanique.

n’excède pas 200 Ma.

peut dépasser 4 Ga.

ne peut être établi par radiochronologie.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Au niveau d'une chaîne de collision il se produit :

un épaississement crustal par création de matériaux continentaux.

une subduction d’une lithosphère continentale sous une autre lithosphère continentale.

une divergence d'une lithosphère continentale et d'une lithosphère océanique.

une convergence d'une lithosphère continentale et d'une lithosphère océanique.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Les chaînes de montagnes de collision présentent parfois des ophiolites, qui sont les traces :

de la subduction d’une lithosphère continentale sous une autre.

d’une croûte océanique incorporée lors de la collision de deux lithosphères continentales.

de roches sédimentaires portées en altitude sur la lithosphère continentale.

d’une lithosphère océanique incorporée lors de la collision de deux lithosphères continentales.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Par rapport à des chaînes de montagnes récentes, les chaînes anciennes présentent :

une plus forte proportion de roches formées en profondeur qui affleurent.

un déséquilibre isostatique de la croûte continentale sur la lithosphère.

un déséquilibre isostatique de la croûte continentale sur l’asthénosphère.

une moins forte proportion de roches formées en profondeur qui affleurent.

Je ne sais pas.