QCM n° 273 vu le 25-10-2020 (22:30).

Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée


À l’aide de l’exploitation de la photographie d’une rosette d’Arabidopsis thaliana (document 1) et des mesures de la transpiration foliaire en réponse à des conditions d’humidité variables (document 2), cocher la bonne réponse dans chaque série de propositions du QCM.





Question 1 : (1 point)
La transpiration des feuilles de stade 1 d’Arabidopsis thaliana :

est inférieure à celle des feuilles de stade 3 et indépendante des conditions d’humidité de l’air.

est supérieure à celle des feuilles de stade 3 et dépend des conditions d’humidité de l’air.

est inférieure à celle des feuilles de stade 3 et dépend des conditions d’humidité de l’air.

est supérieure à celle des feuilles de stade 3 et indépendante des conditions d’humidité de l’air.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
L’acide abscissique :

augmente la transpiration foliaire d’autant plus fortement que l’air est sec,

diminue la transpiration foliaire d’autant plus fortement que l’air est sec,

diminue la transpiration foliaire d’autant plus fortement que l’air est humide,

augmente la transpiration foliaire d’autant plus fortement que l’air est humide.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
En se développant, les feuilles d’Arabidopsis thaliana :

sont soumises à un air plus sec et deviennent moins sensibles à l’acide abscissique, augmentant ainsi leur transpiration foliaire,

sont soumises à un air moins sec et deviennent moins sensibles à l’acide abscissique, réduisant ainsi leur transpiration foliaire.

sont soumises à un air plus sec et deviennent plus sensibles à l’acide abscissique, augmentant ainsi leur transpiration foliaire,

sont soumises à un air plus sec et deviennent plus sensibles à l’acide abscissique, réduisant ainsi leur transpiration foliaire,

Je ne sais pas.