QCM n° 1002 vu le 17-02-2020 (20:35).

Thème 3 - Corps humain et santé


Madame A. et son conjoint souhaitent un premier enfant. Cette jeune femme de 28 ans a utilisé jusque-là une contraception orale régulière. Après plusieurs mois d'arrêt de la prise du contraceptif, elle n'a pas de règles et pense être enceinte mais les tests de grossesse qu'elle fait sont négatifs. Elle consulte alors son gynécologue.
Son médecin lui prescrit une première série d'analyses sanguines dont les résultats sont présentés dans le document ci-dessous.
Informations :
FSH (hormone folliculo-stimulante) et LH (hormone lutéinisante) sont des hormones hypophysaires
Pour préciser son diagnostic, le médecin prescrit également à Mme A :








Question 1 : (1 point)
La difficulté de Mme A à être enceinte peut être due

une absence de prolactine

un blocage de l'ovulation par manque de prolactine

la contraception utilisée avant ces tentatives de conception

un excès de prolactine qui agit sur l'ovulation en la bloquant

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
La prolactine est sécrétée par

l'hypophyse

les ovaires

l'utérus

les seins

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Mme A peut obtenir une grossesse, grâce à une stimulation ovarienne par injection de

progestérone

prolactine

progestérone et prolactine

FSH puis de LH

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Les examens complémentaires prescrits ont permis de détecter

une sécrétion trop importante de prolactine par l'hypophyse

une tumeur ovarienne

une absence de tumeur hypophysaire

la présence de prolactine en trop faible taux chez Mme A

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
L'analyse de sang révèle que Mme a une sécrétion

anormale d'oestrogène

de progestérone de 20 ng/ml en deuxième partie de cycle

normale de prolactine

normale de FSH

Je ne sais pas.