Choisis ton QCM de Seconde et teste tes connaissances.

Google
Qwant

Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant

389 - La transgénèse consiste à transférer des gènes,...

58 - Les cellules végétales sont les unités élémentaires,...

59 - Les bactéries sont des procaryotes présents dans tous...

388 - L'ADN est constituée d'un assemblage de deux brins...

149 - La biodiversité (3) - Le cauchemar de Darwin - Un...

82 - Une mutation est une modification rare, accidentelle...

56 - Une cellule est constituée d'une membrane plasmique...

200 - L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est...

157 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

126 - Le principe de la sélection génétique. Un agriculteur...

182 - Des levures sont mises en culture. On mesure la...

57 - Une cellule animale est une cellule eucaryote,...

155 - La cellule est l'unité biologique structurelle et...

60 - Les champignons sont des eucaryotes pluricellulaires...

369 - La caractéristique la plus intuitive des Vertébrés est...

171 - Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques...

386 - Le métabolisme c’est l’ensemble des réactions...

156 - L'information génétique est portée par l'acide...

129 - La sélection naturelle est un des mécanismes moteur de...

178 - Comparaison de l'organisation interne de 2 vertébrés :...

400 - La transgénèse consiste à transférer des gènes,...

148 - La biodiversité (2) représente la variabilité des ...

387 - Des morceaux de lichen ont été mis en suspension dans...

337 - La biodiversité désigne toutes les variations du monde...

158 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

77 - Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées...

209 - Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées...

197 - La transgénèse est une technique qui permet de...

73 - L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est...

177 - La plupart des réactions métaboliques ont lieu dans...

97 - Les travaux sur les micro-organismes de Louis PASTEUR...

76 - Un nucléotide est une molécule organique qui est...

83 - Les cellules eucaryotes possèdent, des organites,...

370 - Le caryotype est la présentation de l'ensemble des...

147 - La biodiversité (1) représente la variabilité des ...

152 - La biodiversité (4) représente la variabilité des...

169 - Ressemblances entre vertébrés - La caractéristique la...

185 - Une cellule est constituée d'une membrane plasmique...

Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète

111 - Les engrais répandus dans les cultures ne sont pas...

373 - Une terre arable est une terre qui peut être labourée...

324 - La biomasse est le terme quidésigne la quantité...

371 - Un écosystème naturel est constitué d’un biotope,...

114 - La sécurité alimentaire fait l'objet d'un consensus...

402 - Le tableau évoque le mécanisme de fabrication d’un OGM...

Thème 3 - Corps humain et santé

981 - Le muscle et sa contraction.(1)

379 - Au cours du développement, les appareils génitaux se...

112 - Conservation des aliments

930 - La spermatogenèse, ou formation des spermatozoïdes, se...

425 - Les femmes asiatiques sont moins sujettes aux troubles...

980 - Coeur et circulation du sang

335 - La contraception représente l’ensemble des méthodes...

404 - Les cellules de l'antéhypophyse sécrètent, de façon...

105 - Hormone et activité sexuelle - L’activité sexuelle...

413 - Un industriel cherche à déterminer la date de...

421 - Hormone et activité sexuelle - L’activité sexuelle...

375 - Un industriel cherche à déterminer la date de...

265 - Mme et M. X ont consulté plusieurs fois un gynécologue...

363 - La mise en place de l’appareil génital chez l’être...

417 - L'interruption volontaire de grossesse (IVG) est un...

325 - Une patiente a un phénotype typiquement féminin depuis...

422 - Enceinte à 67 ans - Le 29 décembre 2006, une femme...

426 - Dans l’espèce humaine, le comportement de reproduction...

232 - Les spermatozoïdes sont produits depuis la puberté et...

424 - L’implant contraceptif télécommandé (2) : On...

243 - La chaîne du froid - L’utilisation de la...

423 - L’implant contraceptif télécommandé (1) : On...

318 - L'homme utilise le lait produit par certains...

419 - Même si les mécanismes hormonaux sont très proches...

346 - Des troubles de la puberté : Une jeune femme de 18 ans...

361 - Principe de l’implant contraceptif (voir illustration...

418 - La procymidone est un pesticide à usage agricole...

351 - La toxoplasmose est une infection due au parasite...

333 - Les phénotypes masculin et féminin se distinguent par...

403 - Les concentrations plasmatiques des hormones...

416 - Depuis plus d'un an, Justine et son conjoint ont un...

999 - Le graphique ci-dessous représente l'évolution de la...

420 - La contraception hormonale d’urgence regroupe les...








QCM n° 171
171 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques qui se déroulent au sein d'un être vivant pour lui permettre notamment de se maintenir en vie, de se reproduire, de se développer et de répondre aux stimulus de son environnement.
QCM n° 185
185 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme, dans laquelle se trouvent de nombreuses molécules telles que des protéines et des acides nucléiques, organisées ou non dans le cadre d'organites. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux.
On distingue généralement deux types fondamentaux de cellules selon qu'elles possèdent ou non un noyau enveloppé d'une membrane nucléaire :
  • Les procaryotes, dont l'ADN est libre dans le cytoplasme, comprenant les bactéries. Ce sont toujours des organismes unicellulaires.
  • Les eucaryotes, qui ont une organisation interne complexe, de nombreux organites, et dont le noyau est délimité par une membrane nucléaire. Les eucaryotes comprennent un grand nombre de formes d'organismes unicellulaires et multicellulaires.
QCM n° 148
148 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La biodiversité (2) représente la variabilité des organismes vivant sur planète.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 97
97 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les travaux sur les micro-organismes de Louis PASTEUR (scientifique français du XIXème siècle) sont à l’origine des techniques de production et de conservation de certains produits alimentaires.
QCM n° 178
178 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Comparaison de l'organisation interne de 2 vertébrés : la souris et la grenouille
QCM n° 388
388 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
L'ADN est constituée d'un assemblage de deux brins enroulés en une double hélice. Chaque brin résulte de l'assemblage de nucléotides.
Un nucléotide est formé de 3 molécules :
  • un sucre : le désoxyribose
  • un acide phosphorique
  • une base azotée.
Il existe 4 bases azotées différentes - l'adénine (A), la thymine (T), la cytosine (C) et la guanine (G)- , donc il existe 4 nucléotides différents.
QCM n° 157
157 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ?
QCM n° 60
60 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les champignons sont des eucaryotes pluricellulaires ou unicellulaires. Leurs cellules, pourvues d'une paroi, sont immobiles et se nourrissent par l’absorption des molécules organiques directement dans le milieu. La cellule ou les cellules sont dépourvues de chlorophylles et/ou de plastes car ces organismes sont hétérotrophes vis-à-vis du carbone.
QCM n° 337
337 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La biodiversité désigne toutes les variations du monde vivant. Cette diversité biologique est évidente lorsqu’on imagine la quantité fantastique d’espèces différentes (découvertes ou encore inconnues) qui vivent ou ont vécu sur Terre. C’est la biodiversité spécifique. Au sein de chaque espèce, on constate un autre niveau de biodiversité : la biodiversité génétique, c’est à dire la diversité des allèles d’un individu à l’autre. Ainsi, différents humains possèderont les mêmes gènes, mais pas les mêmes allèles de ces gènes. Le troisième niveau est la biodiversité des écosystèmes. Il correspond à la diversité des milieux de vie, incluant les espèces qui les habitent et toutes les relations qu’elles ont entre elles (qui mange qui, qui parasite qui, etc…).

Hervé Le Guyader, chercheur en systématique et évolution

QCM n° 59
59 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les bactéries sont des procaryotes présents dans tous les milieux. Le plus souvent unicellulaires, elles sont parfois pluricellulaireS et peuvent également former des colonies. Les bactéries les plus grosses mesurent plus de 2 μm.
Les bactéries présentent de nombreuses formes : sphériques (coques), allongées ou en bâtonnets (bacilles), des formes plus ou moins spiralées. L’étude des bactéries est la bactériologie, une branche de la microbiologie.
Il existe environ 10 000 espèces connues à ce jour, mais la diversité réelle du groupe est probablement supérieure. L'estimation du nombre des espèces oscillerait entre 5 et 10 millions. Chez l'humain, il a été calculé que 1012 bactéries colonisent la peau, 1010 bactéries colonisent la bouche et 1014 bactéries habitent dans l'intestin, ce qui fait qu'il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain. La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour l’organisme. Il existe cependant de nombreuses espèces pathogènes à l'origine de beaucoup de maladies infectieuses comme le choléra, la syphilis, la peste, l’anthrax, la tuberculose.
QCM n° 57
57 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Une cellule animale est une cellule eucaryote, hétérotrophe. Elle se distingue des cellules de champignon par l'absence de paroi doublant la membrane. Il en existe un grand nombre de type.
Une cellule animale possède une membrane plasmique, du cytoplasme (comme la cellule végétal et bactérienne) et possède également un noyau, un organite (mitochondrie) , mais elle ne possède pas de paroi. Le matériel génétique de la cellule animale se trouve dans le noyau.
QCM n° 177
177 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La plupart des réactions métaboliques ont lieu dans les cellules elles-mêmes. Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques qui leur permettent notamment de se maintenir en vie, de se reproduire, de se développer et de répondre aux stimuli de son environnement.
QCM n° 386
386 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Le métabolisme c’est l’ensemble des réactions chimiques se produisant dans le cytoplasme ou dans les organites des cellules quand elles en ont (quand ce sont des cellules eucaryotes.
Le métabolisme c'est donc l'ensemble des réactions chimiques qui permettent aux cellules de produire des nouvelles molécules ou d’en dégrader pour réaliser leur vie cellulaire c’est-à-dire produire leur propre matière organique. Cela leur permet de grandir et de se multiplier. Pour cela, les cellules ont besoin de s’approvisionner en matières premières, c’est-à-dire de se nourrir.
QCM n° 77
77 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées de deux brins antiparallèles enroulés l'un autour de l'autre pour former une double hélice. On dit que l'ADN est bicaténaire, ou double brin. Chacun de ces brins est un polymère appelé polynucléotide. Chaque monomère qui le constitue est un nucléotide, lequel est formé d'une base nucléique, ou base azotée — adénine (A), cytosine (C), guanine (G) ou thymine (T) — liée à un sucre (désoxyribose) — lui-même lié à un groupe phosphate.
QCM n° 400
400 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La transgénèse consiste à transférer des gènes, éléments de base du patrimoine génétique contenu dans les chromosomes, vers un autre organisme, ou bien à les déplacer à l'intérieur d'un même organisme.

Le développement, la croissance des animaux comme des plantes est guidé par un ensemble d'informations que l'on appelle programme génétique. II est présent au cœur de toutes les cellules qui composent un organisme, sur les chromosomes. Ceux-ci sont constitués d'une longue molécule, l'ADN, ressemblant, au niveau de sa structure, à une échelle de corde torsadée. Chaque caractère héréditaire d'un individu correspond à une ou plusieurs informations contenues dans ce programme génétique. Une unité d'information y est appelée gène et correspond à un segment d'ADN. La molécule d'ADN est constituée d'un enchaînement linéaire de quatre molécules appelées bases et l'information génétique est codée par l'ordre d'enchaînement des bases qui constitue la séquence caractéristique de chaque gène.

Les outils des laboratoires de biologie moléculaire permettent de déchiffrer la séquence d'un gène, de découper l'ADN à la base près, de recoller des segments d'ADN... Pour transférer le gène, ou transgène, de l'organisme donneur vers l'organisme receveur, on utilise un vecteur, sorte de «véhicule» conçu à partir du programme génétique d'une bactérie (pour les cellules végétales) ou d'un virus (pour les cellules animales). On parle de construction pour désigner l'assemblage d'un transgène avec un vecteur. La transgénèse est effectuée sur le stade le plus précoce de la vie, lorsque le futur être vivant n'est formé que d'une seule cellule, la cellule-œuf , juste après la fécondation. Ainsi, à terme, toutes les cellules de l'organisme seront porteuses du transgène.
QCM n° 200
200 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.
QCM n° 56
56 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux. Ces derniers contiennent un nombre de cellules très variable d'une espèce à l'autre ; le corps humain en compte ainsi de l'ordre de cent mille milliards (1014), mais est colonisé par un nombre de un à dix fois plus grand de bactéries, qui font partie de son microbiote et sont bien plus petites que les cellules humaines. La plupart des cellules des plantes et des animaux ne sont visibles qu'au microscope, avec un diamètre compris entre 10 et 100 μm.
QCM n° 182
182 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Des levures sont mises en culture. On mesure la concentration de différentes molécules au cours du temps, avant et après l'injection de glucose. Les résultats sont indiqués dans le graphe ci-dessous.
QCM n° 389
389 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La transgénèse consiste à transférer des gènes, éléments de base du patrimoine génétique contenu dans les chromosomes, vers un autre organisme, ou bien à les déplacer à l'intérieur d'un même organisme.

Le développement, la croissance des animaux comme des plantes est guidé par un ensemble d'informations que l'on appelle programme génétique. II est présent au cœur de toutes les cellules qui composent un organisme, sur les chromosomes. Ceux-ci sont constitués d'une longue molécule, l'ADN, ressemblant, au niveau de sa structure, à une échelle de corde torsadée. Chaque caractère héréditaire d'un individu correspond à une ou plusieurs informations contenues dans ce programme génétique. Une unité d'information y est appelée gène et correspond à un segment d'ADN. La molécule d'ADN est constituée d'un enchaînement linéaire de quatre molécules appelées bases et l'information génétique est codée par l'ordre d'enchaînement des bases qui constitue la séquence caractéristique de chaque gène.

Les outils des laboratoires de biologie moléculaire permettent de déchiffrer la séquence d'un gène, de découper l'ADN à la base près, de recoller des segments d'ADN... Pour transférer le gène, ou transgène, de l'organisme donneur vers l'organisme receveur, on utilise un vecteur, sorte de «véhicule» conçu à partir du programme génétique d'une bactérie (pour les cellules végétales) ou d'un virus (pour les cellules animales). On parle de construction pour désigner l'assemblage d'un transgène avec un vecteur. La transgénèse est effectuée sur le stade le plus précoce de la vie, lorsque le futur être vivant n'est formé que d'une seule cellule, la cellule-œuf , juste après la fécondation. Ainsi, à terme, toutes les cellules de l'organisme seront porteuses du transgène.
QCM n° 147
147 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La biodiversité (1) représente la variabilité des organismes vivant sur planète. Elle concerne tous les écosystèmes : marins, terrestres et aquatiques. Elle désigne la diversité biologique au sein des espèces et entre les espèces d’un écosystème. Elle ne dépend pas du nombre d’espèces qui peuplent un milieu mais bien de la variabilité des formes de peuplement animal, v égétal ou même à l’échelle des micro -organismes. On a recensé environ 1,7 million s d’ espèces à l’heure actuelle mais il pourrait y en avoir dix à cent fois plus . La biodiversité a énormément fluctué au cours des t em ps géologiques mais jamais, sauf au cours des grandes crises biologiques (5 au total) qu’a connu la Terre, la biodiversité n’a été autant, ni aussi rapidement menacée. Et cela, elle le doit aux activités humaines. Or la biodiversité assure la stabilité des écosystèmes, des chaînes alimentaires et de la vie elle-même face aux modifications climatiques ou aux catastrophes naturelles. Elle contribue aussi à l’alimentation humaine et à la médecine. L’enjeu est donc de taille.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 369
369 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La caractéristique la plus intuitive des Vertébrés est qu'ils possèdent un squelette osseux ou cartilagineux interne, qui comporte en particulier une colonne vertébrale. Cette colonne vertébrale est composée de vertèbres qui protègent le système nerveux central.
La plupart des vertébrés ont le même plan d'organisation de base avec des membres antérieurs et postérieurs, ce qui signifie qu'ils descendent d'un ancêtre commun.
QCM n° 149
149 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La biodiversité (3) - Le cauchemar de Darwin - Un exemple de disparition de la biodiversité liée à l’activité humaine.

L'occupation humaine du pourtour du lac Victoria, aujourd'hui partagé entre trois États (Tanzanie, Ouganda, et Kenya contrôlant respectivement 49%, 45% et 6% de sa superficie), s'est renforcée au cours du XXe siècle. Cela a entraîné le défrichement des forêts riveraines pour la construction, la mise en culture, la fourniture de combustible. Le lessivage des sols par ruissellement s'est accentué, renforçant la turbidité des eaux du lac. La transparence de l'eau depuis la surface s'est réduite depuis les premières mesures effectuées dans les années 1930, tout particulièrement en saison des pluies et en bordure du lac (de 8 mètres à moins d'un mètre environ). Parallèlement, on observe une eutrophisation des eaux : les apports de matière organique nutritive ont provoqué la chute des teneurs en oxygène, la prolifération anarchique des plantes flottantes comme la jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes), ce qui entrave la navigation. La réduction de la lumière et de l'oxygène provoque des modifications de la faune ichtyologique et la disparition de certaines espèces. Pour les espèces les plus recherchées par les aquariophiles, des programmes de sauvegarde en captivité ou dans des sanctuaires préservés, à proximité du lac, sont en cours de réalisation.

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l'humanité, sont aujourd'hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation. En Tanzanie, dans les années 60, la Perche du Nil (Lates niloticus), un prédateur vorace, fut introduite dans le lac Victoria à titre d'expérience scientifique. Depuis, pratiquement toutes les populations de poissons indigènes (soit pratiquement 200 espèces différentes) ont été décimées. La biodiversité connaît alors une chute dramatique dans le lac Victoria. De cette catastrophe écologique est née une industrie fructueuse, puisque la chair blanche de l'énorme poisson est exportée avec succès dans tout l'hémisphère nord. Son commerce, devenu florissant, alimente depuis près de vingt ans les tables et les restaurants des pays du Nord, avec des exportations qui peuvent dépasser 500 tonnes de filets de poissons par jour. Ladite perche est préparée sur place dans des usines financées en partie par les organisations internationales et seules la tête (partie du poisson généralement préférée en Afrique) et la carcasse restent pour nourrir la population locale.

Cette exploitation du lac est encouragée par l’Union européenne, client principal de cette industrie de la perche du Nil.
Cette industrie est la principale activité économique du pays. Autour de cette exportation massive se développent tous les trafics liés à une urbanisation intense et brutale (usines de traitement). Pêcheurs, politiciens, pilotes russes, industriels et commissaires européens y sont les acteurs d'un drame qui dépasse les frontières du pays africain. Dans le ciel, en effet, d'immenses avions-cargos de l'ex-URSS forment un ballet incessant au-dessus du lac, ouvrant ainsi la porte à un tout autre commerce vers le sud : celui des armes.

Voir le documentaire :



Plus d'information : (
cliquer ici)

répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 58
58 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les cellules végétales sont les unités élémentaires, très nombreuses, constituant les organismes végétaux. Elles comprennent généralement un noyau cellulaire entouré d'un cytoplasme, divers organites ou plastes, le tout étant protégé par une membrane cellulaire. Elles peuvent mesurer entre 10 et 200 µm.
QCM n° 197
197 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La transgénèse est une technique qui permet de transférer, au laboratoire, un fragment d'ADN d'un organisme vivant à un autre. Ce gène "implanté" pourra être exprimé dans l'organisme transformé. Cet organisme est nommé organisme génétiquement modifié (OGM).
L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.
QCM n° 156
156 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
L'information génétique est portée par l'acide désoxyribonucléique (ADN). L'ADN est une macromolécule formée par l'enchainement de nombreux nucléotides. Chaque nucléotide est formé d'un groupement phosphate, d'un glucide, le désoxyribose, et d'une base azotée. Il existe quatre bases azotées différentes donc quatre nucléotides différents dans l'ADN : l'adénine, la cytosine, la guanine et la thymine.

La molécule d'ADN est formée de deux chaines de nucléotides enroulées en double hélice. Les nucléotides sont complémentaires deux à deux : en face d'une cytosine se trouve toujours une guanine ; en face d'une adénine se trouve toujours une thymine.
QCM n° 152
152 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La biodiversité (4) représente la variabilité des organismes vivant sur planète.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 83
83 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Les cellules eucaryotes possèdent, des organites, divisant l'espace cellulaire en compartiments spécialisés, tels le noyau (contenant l'ADN), les mitochondries, le réticulum endoplasmique, l'appareil de Golgi, les ribosomes, les chloroplastes, les vacuoles, un ADN divisé en plusieurs chromosomes,une division cellulaire appelée mitose, une véritable reproduction sexuée, où chaque type sexuel apporte une part égale de matériel génétique. Cependant, certains eucaryotes n'ont pas de reproduction sexuée.
QCM n° 155
155 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
La cellule est l'unité biologique structurelle et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants connus. C'est la plus petite unité vivante capable de se reproduire de façon autonome. La science qui étudie les cellules est appelée biologie cellulaire.
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux. Ces derniers contiennent un nombre de cellules très variable d'une espèce à l'autre ; le corps humain en compte ainsi de l'ordre de cent mille milliards (1014), mais est colonisé par un nombre de un à dix fois plus grand de bactéries, qui font partie de son microbiote et sont bien plus petites que les cellules humaines. La plupart des cellules des plantes et des animaux ne sont visibles qu'au microscope, avec un diamètre compris entre 10 et 100 μm.
QCM n° 76
76 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
Un nucléotide est une molécule organique qui est l'élément de base d'un acide nucléique tel que l'ADN ou l'ARN.
Un nucléotide est composé de trois parties :
  • une base nucléique variable en fonction du type de nucléotide.
  • un sucre à cinq atomes de carbone.
  • un groupement phosphate (ou acide phosphorique).

  • Les phosphates et les sucres étant toujours les mêmes dans un acide nucléique donné, la nature du nucléotide est déterminée par la base nucléique qu’il contient.
    La séquence d'un brin d'ADN ou d'ARN peut donc se résumer à la succession des bases nucléiques présentes. On nomme les cinq principaux nucléotides selon leur base nucléique.
    QCM n° 387
    387 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Des morceaux de lichen ont été mis en suspension dans de l'eau dans un erlenmeyer. Un montage ExAo est réalisé; on utilise 2 sondes : un luxmètre et un oxymètre.
    L'oxymètre est utilisé pour évaluer l'évolution de la concentration de O2 dans le milieu en fonction du temps et de la luminosité.
    Le luxmètre est utilisé pour évaluer la luminosité.
    Le graphique montre les résultats obtenus.
    Un même montage est réalisé mais sans lichen (erlenmeyer rempli d'eau + oxymètre + luxmètre). C'est un montage témoin. Dans ce cas, aucune variation de la concentration de O2 milieu est constatée.
    QCM n° 82
    82 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Une mutation est une modification rare, accidentelle ou provoquée, de l'information génétique (séquence d’ADN) dans le génome. Selon la partie du génome touchée, les conséquences d'une mutation peuvent varier. Une mutation est dite héréditaire si la séquence génétique mutée est transmise à la génération suivante. Elle est l’un des éléments de la biodiversité et l’un des nombreux facteurs pouvant éventuellement participer dans l'évolution de l'espèce.
    QCM n° 209
    209 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées de deux brins antiparallèles enroulés l'un autour de l'autre pour former une double hélice. On dit que l'ADN est bicaténaire, ou double brin. Chacun de ces brins est un polymère appelé polynucléotide. Chaque monomère qui le constitue est un nucléotide, lequel est formé d'une base nucléique, ou base azotée — adénine (A), cytosine (C), guanine (G) ou thymine (T) — liée à un sucre (désoxyribose) — lui-même lié à un groupe phosphate.
    QCM n° 370
    370 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Le caryotype est la présentation de l'ensemble des chromosomes d'une cellule, à partir d'une prise de vue microscopique. Les chromosomes sont photographiés et disposés selon un format standard : par paire et classés par taille, et par position du centromère. On réalise des caryotypes dans le but de détecter des aberrations chromosomiques (telles que la trisomie 21) ou d'identifier certains aspects du génome de l'individu, comme le sexe (XX ou XY). Le caryotype se présente sous forme de photographie.
    QCM n° 126
    126 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Le principe de la sélection génétique. Un agriculteur souhaite rentabiliser son élevage bovin. Il possède des vaches à viande et voudrait augmenter leur production laitière. On cherche quelle technique va lui permettre de rentabiliser au mieux son élevage.
    QCM n° 73
    73 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.
    QCM n° 158
    158 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ?
    QCM n° 129
    129 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    La sélection naturelle est un des mécanismes moteur de l'évolution des espèces. On peut la définir comme étant l'avantage reproductif procuré par les conditions de l'environnement aux individus ayant un caractère avantageux vis-à-vis de cet environnement et leur assurant une descendance plus importante que les individus n'ayant pas ce caractère. On peut aussi la définir comme un tri qui s’opère naturellement au sein d’une espèce.
    Elle se traduit par la reproduction des organismes qui ont les caractéristiques leur permettant de mieux survivre dans leur milieu et ça représente le processus de la sélection naturelle.
    QCM n° 169
    169 - Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant
    Ressemblances entre vertébrés - La caractéristique la plus intuitive des Vertébrés est qu'ils possèdent un squelette osseux ou cartilagineux interne, qui comporte en particulier une colonne vertébrale, composée de vertèbres qui protègent une partie du système nerveux central.
    Les Vertébrés tétrapodes (4 membres) ont la même architecture de base avec des membres antérieurs et postérieurs, ce qui signifie qu'ils descendent d'un ancêtre commun (reptilien et précédemment amphibien) possédant des membres chiridiens. Les Vertébrés non tétrapodes possèdent des structures homologues aux membres chiridiens (les nageoires paires : pectorales et pelviennes).
    QCM n° 373
    373 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    Une terre arable est une terre qui peut être labourée ou cultivée. Les terres arables comprennent les terrains en jachère, les cultures maraîchères et céréalières et les prairies artificielles. Quand ils sont intensivement cultivés et labourés, les sols arables peuvent perdre certaines de leurs qualités (richesse en humus, diversité génétique et richesse en champignons y diminuent généralement, de même parfois que leurs capacités de rétention et épuration de l'eau).
    La surproduction, la mauvaise gestion des terres et de l’eau, la déforestation, la désertification, l’absence de rotation des cultures, le recours excessif aux engrais et autres produits chimiques et l’emploi d’un matériel agricole inadapté entraînent une dégradation des sols et des baisses de productivité qui touchent actuellement près de 40 % des surfaces agricoles.
    QCM n° 111
    111 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    Les engrais répandus dans les cultures ne sont pas toujours absorbés par les végétaux. Ainsi, ils se répandent dans l’environnement. Des nitrates, mais aussi des substances actives issues des produits phytosanitaires, ont été détectées dans 80 % des stations échantillonnées dans les eaux superficielles et 57 % pour les eaux souterraines.
    Ces nitrates en excès ont des conséquences sur la biodiversité : par exemple, la disparition des herbiers dans les rivières, des anomalies de reproduction de certaines espèces, notamment des amphibiens. En Bretagne, de nombreuses plages sont le siège de « marées vertes » depuis plusieurs années. C’est la présence de nitrates et de phosphate en excès dans les eaux qui favorise cette prolifération massive d’algues ; leur décomposition par des bactéries appauvrit le milieu en dioxygène, ce qui perturbe l’écosystème naturel et donc menace de nombreuses espèces. C’est le phénomène d’eutrophisation.

    Les polluants accumulés dans les producteurs primaires sont ensuite disséminés dans les réseaux trophiques supérieurs et subissent une bioaccumulation.
    Chez l’homme, les nitrates ingérés sont dans l’organisme transformés en nitrites qui empêchent l’hémoglobine de transporter le dioxygène et en nitrosamines connus pour être cancérigènes. Le risque est accru chez les nourrissons. Les produits phytosanitaires ainsi que les nitrates ont donc un impact fort sur l’environnement et par conséquent sur la santé humaine.
    QCM n° 371
    371 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    Un écosystème naturel est constitué d’un biotope, paramètres physico-chimiques (sol, température, ensoleillements…) et d’une biocénose c'est-à-dire l’ensemble des êtres vivants. Des relations complexes s’établissent entre biotope et biocénose et un équilibre s’établit.
    L’agrosystème est un écosystème naturel modifié par l’homme afin de subvenir à ses besoins. Dans cet agrosystème, l’homme favorise une seule espèce au dépend des autres. Pour cela, il agit à la fois sur le biotope mais aussi sur la biocénose. Une des différences majeures entre écosystème et agrosystème est l’exportation de la quasi-totalité de la biomasse produite, ce qui est compensé par des importations humaines appelées intrants.
    QCM n° 324
    324 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    La biomasse est le terme quidésigne la quantité (masse) totale d'organismes vivants dans un biotope ou un lieu déterminé à un moment donné. L'humanité en tire notamment toute sa nourriture. Tant qu'elle n'est pas surexploitée, cette ressource est dite renouvelable. La biomasse peut être estimée par unité de surface s'il s'agit d'un milieu terrestre ou par unité de volume (en particulier pour le milieu aquatique). Les organismes vivant (plantes notamment) sont souvent en grande partie constituée d'eau. Dans certains calculs, la biomasse est donc mesurée en « teneur en matière sèche ».
    QCM n° 402
    402 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    Le tableau évoque le mécanisme de fabrication d’un OGM (Organisme génétiquement modifié) à visée agronomique, le maïs Bt, qui est rendu résistant à un insecte ravageur des cultures, la pyrale, grâce à ­l’introduction d’un gène lui permettant de fabriquer son propre insecticide. À gauche du tableau sont énumérés les bénéfices attendus mais aussi les risques potentiels sur l’environnement de ce type de produit.
    QCM n° 114
    114 - Thème 2 : Les enjeux contemporains de la planète
    La sécurité alimentaire fait l'objet d'un consensus international depuis le Sommet Mondial de l'Alimentation réuni à Rome en 1996. Ce sommet a adopté une définition : « La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine et active. »
    On considère classiquement que la sécurité alimentaire comporte quatre dimensions (voir schéma ci-dessous) :
    • accès (capacité de produire sa propre alimentation et donc de disposer des moyens de le faire, ou capacité d'acheter sa nourriture).
    • disponibilité (quantités suffisantes d'aliments, qu'ils proviennent de la production intérieure, de stocks, d'importations ou d'aides).
    • qualité / sécurité (des aliments et des régimes alimentaires des points de vue nutritionnel, sanitaire, mais aussi sociaux-culturels).
    • stabilité (des capacités d'accès et donc des prix et du pouvoir d'achat, des disponibilités et de la qualité des aliments et des régimes alimentaires).
    QCM n° 363
    363 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La mise en place de l’appareil génital chez l’être humain a lieu pendant les premières semaines de grossesse. Le PMDS (Persistent Müllerian Duct Syndrome) ou syndrome de persistance des canaux de Müller est un cas très rare d’anomalie à l’origine des organes génitaux anormaux à la naissance.
    QCM n° 981
    981 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Le muscle et sa contraction.(1)
    QCM n° 232
    232 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Les spermatozoïdes sont produits depuis la puberté et jusqu'à la mort de l'individu, mais leur nombre et leurs qualités diminuent avec l'âge. La spermatogénèse se déroule dans les tubes séminifères. C'est dans le canal de l'épididyme que les spermatozoïdes acquièrent leur motilité. Bien que très nombreux (valeur normale : environ 100 millions par mL de sperme), les spermatozoïdes ne représentent qu'une très petite partie su sperme : moins de 5%. Le reste correspond au liquide séminal, dont 80% provient des vésicules séminales et 20% de la prostate. La température est un facteur très important pour la spermatogenèse. En effet, pour que celle-ci se fasse correctement, la température interne des testicules doit être de 35°C, et non pas 37°C pour le reste du corps. Une température supérieure à 35°C a pour conséquence de réduire, voire de bloquer la spermatogenèse.
    QCM n° 335
    335 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La contraception représente l’ensemble des méthodes ayant pour but d’empêcher une grossesse en cas de rapport sexuel. Dans certaines conditions (rapport sexuel non ou mal protégé) la prévention d’une grossesse s’effectue par la prise d’une contraception d’urgence sous contrôle médical.
    QCM n° 333
    333 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Les phénotypes masculin et féminin se distinguent par des différentes anatomiques, physiologiques et chromosomiques. La mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels se réalise, sous le contrôle du patrimoine génétique, sur une longue période qui va de la fécondation à la puberté, en passant par le développement embryonnaire et foetal. La puberté est la dernière étape de la mise en place des caractères sexuels.
    Il existe pour chaque personne une paire de chromosomes sexuels. XX pour une fille et XY pour un garçon. L’origine des différences est donc génétique. Le chromosome Y est indispensable à la masculinisation de l'organisme, il oriente le phénotype sexuel durant la vie fœtal vers le phénotype mâle (Le chromosome Y a un pouvoir masculinisant). Le développement du phénotype sexuel féminin requiert l’absence du chromosome Y et la présence des deux chromosomes X.

    Le gène SRY est responsable de la mise en place du sexe gonadique mâle. L’absence de ce gène et donc de la protéine TDF permet la mise en place naturelle du sexe gonadique femelle.
    QCM n° 999
    999 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Le graphique ci-dessous représente l'évolution de la concentration sanguine moyenne en œstrogènes chez la femme (ev vert) et en testostérone (en bleu) chez l'homme au cours des 20 premières années.
    QCM n° 351
    351 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La toxoplasmose est une infection due au parasite Toxoplasma gondii, le plus souvent bénigne chez l’être humain. En revanche, elle peut avoir de lourdes conséquences (malformations, troubles du développement) pour l’enfant à naître en cas de contamination survenant chez la femme enceinte.
    Une femme enceinte non immunisée contre la toxoplasmose bénéficie donc d’un suivi mensuel et le médecin lui fournit une liste de précautions à prendre afin d’éviter toute contamination lors de la grossesse.

    On souhaite comprendre ces recommandations médicales.

    Document 1 : conseils hygiéno-diététiques
    • Proscrire la consommation de viande crue ou saignante ; consommer la viande très cuite.
    • Laver soigneusement les fruits, les légumes et les plantes aromatiques ainsi que les ustensiles et les surfaces ayant servi à la préparation des repas.
    • Lors de repas pris en dehors du domicile, éviter les crudités et préférer les légumes cuits.
    • Se laver les mains avant et après toute manipulation d’aliments.Porter des gants pour jardiner et se laver les mains après toute manipulation de terre. Faire nettoyer tous les jours par une autre personne le bac à litière du chat, ou porter des gants.

    Source : d’après le Dr. Philippe Thulliez de l’Institut de Puériculture de Paris, journée d’infectiologie du 07-09-2002


    Document 2 : Toxoplasma gondii et cycle parasitaire
    Document 2a : Voir la photo de Toxoplasma gondii (microscopie optique) ci-dessous

    Toxoplasma gondii est un parasite unicellulaire qui infeste un grand nombre d’animaux. Une transmission de l’animal à l’être humain est possible, et on estime que 600 000 à 700 000 nouvelles infections surviennent chaque année en France, dont 2 700 chez la femme enceinte.

    Source : Parasitic Infections of the Circulatory and Lymphatic Systems, http://courses.lumenlearning.com, (consulté le 08-08-2017)


    Document 2b : cycle du parasite



    Comme tout parasite, Toxoplasma gondii a besoin d’hôtes pour son développement. Le chat est une étape importante dans son cycle de développement, car même si le parasite peut se développer dans de nombreux tissus animaux, il ne peut produire ses œufs (ou oocystes) que dans l’intestin d’un chat.
    1- Les oocystes sont éliminés dans les excréments du chat et deviennent infectieux après 1 à 5 jours dans le milieu extérieur (oocystes dits sporulés).
    2- Les oocystes se retrouvent dans le sol, l’eau, ainsi que sur les végétaux. Des animaux (oiseaux, rongeurs, porcs, moutons, chèvres … ) peuvent les ingérer.
    3- Après avoir été ingérés, les oocystes libèrent la forme mobile du parasite nommée tachyzoïte.
    4- Les tachyzoïtes se propagent dans l’ensemble de l’organisme de l’animal et forment des kystes dans les tissus (muscles …).
    5- Le chat peut à nouveau s’infecter lorsqu’il mange des animaux contenant des kystes.
    6- Les êtres humains peuvent s’infecter en consommant de la viande contenant des kystes. Ils peuvent également s’infecter en consommant de l’eau ou des végétaux contaminés par les excréments du chat.
    7- Dans le cas d’une femme enceinte contaminée, le risque de transmission à l’enfant à naître est estimé à 30 %.

    Source: Richard Pearson, MD, University of Virginia School of Medicine, (consulté Je 08-08-2017)


    Document 3 : mesures de maîtrise dans le secteur alimentaire

    Sources: d’après l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), juin 2006. Coordination scientifique : Coralie Bu/tel (Toxoplasmose : état des connaissances et évaluation du risque lié à l’alimentation)

    QCM n° 421
    421 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Hormone et activité sexuelle - L’activité sexuelle chez les mammifères repose sur des phénomènes biologiques
    QCM n° 265
    265 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Mme et M. X ont consulté plusieurs fois un gynécologue spécialiste de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) qui leur a prescrit différents examens dont les résultats figurent dans le document 1.
    Suite à l’étude de ces résultats et à une discussion avec le couple, le médecin leur propose le recours à la FIVETE (fécondation in vitro et transfert d’embryons) accompagnée d’une IMSI (injection magnifiée d'un spermatozoïde).
    Un résumé de ces deux techniques est présenté dans le document 2.
    QCM n° 416
    416 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Depuis plus d'un an, Justine et son conjoint ont un désir d'enfant. Ce mois-ci encore, la survenue de ses règles confirme à la jeune femme qu’elle n’est pas enceinte. Le couple décide de consulter. Lors de l’entretien avec son gynécologue, Justine se souvient avoir eu, il y a plusieurs années, une infection à Chlamydia traitée par des antibiotiques. Chez la femme Chlamydia trachomatis provoque une infection souvent très discrète du vagin et du col de l'utérus : la malade peut présenter des symptômes tels que fièvre, douleurs du bas ventre, pertes de sang par le vagin. Mais très souvent, elle ne ressent rien et le germe va endommager les trompes, ce qui peut conduire à une stérilité en l'absence de traitement.
    QCM n° 413
    413 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Un industriel cherche à déterminer la date de péremption qu'il doit indiquer sur les bouteilles de lait qu'il commercialise. Pour cela, il se base sur les données scientifiques présentées dans les documents qui suivent.
    QCM n° 980
    980 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Coeur et circulation du sang
    QCM n° 426
    426 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Dans l’espèce humaine, le comportement de reproduction est sous l’influence de nombreux facteurs, notamment hormonaux. Le syndrome prémenstruel (SPM) correspond à un ensemble de symptômes qui touchent 20 à 40 % des femmes et dont l’apparition serait liée aux hormones.

    On cherche à comprendre l’origine de ce syndrome et son influence éventuelle sur certains aspects de la sexualité chez les femmes atteintes.

    Document 1 : Syndrome prémenstruel et effets des hormones sexuelles sur le psychisme.
    Le syndrome prémenstruel (SPM) survient cycliquement, 2 à 3 jours avant les règles. Il s’agit d’un ensemble de symptômes qui correspondent à une modification du comportement (ex : déprime, irritabilité...).
    Les hormones sexuelles ont des effets complexes sur le cerveau. Parmi ceux-ci, on peut citer l'action de la progestérone qui a un effet anxiolytique* et sédatif*. L’œstradiol lui, a une action stimulatrice sur la synthèse cérébrale d'un neurotransmetteur : la sérotonine. Plusieurs études ont montré que le taux de sérotonine influence l'état émotionnel en l’améliorant. Il a, par exemple, été mesuré chez des individus dépressifs un taux anormalement bas de sérotonine.

    Sources : Revue médicale suisse N°258 et « Hormones sexuelles, humeur, état mental et mémoire », British Society for Neuroendocrinology, déc. 2013

    * anxiolytique = qui apaise les angoisses
    * sédatif = calmant


    Document 2 : Graphique illustrant le taux sanguin des hormones sexuelles au cours d'un cycle menstruel.

    Source : d’après ipubli.inserm.fr



    Document 3 : Graphique présentant la variation de la fréquence des rapports sexuels au cours du cycle chez les femmes.

    Ces résultats sont des moyennes obtenues à partir d’enquêtes menées sur un grand nombre de femmes.

    Sources : “On the Frequency of intercourse around ovulation’’,évidence for biological influences. Hum. Reprod. juin 2004.

    QCM n° 375
    375 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Un industriel cherche à déterminer la date de péremption qu'il doit indiquer sur les bouteilles de lait qu'il commercialise. Pour cela, il se base sur les données scientifiques présentées dans les documents qui suivent.
    QCM n° 403
    403 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Les concentrations plasmatiques des hormones ovariennes présentent des variations cycliques. Les œstrogènes sont sécrétées par les cellules de la thèque interne et la granulosa des follicules ovariens. Ils provoquent l'épaississement de la muqueuse utérine et celui de la glaire cervicale. La concentration des œstrogènes augmente au cours de la phase folliculaire et prend la forme d'un pic juste avant l'ovulation.
    La progestérone est sécrétée par le corps jaune. C'est l'hormone responsable de la prolifération de la muqueuse en une dentelle utérine et de la transformation de la glaire cervicale. La progestérone est peu concentrée au cours de la phase folliculaire et augmente considérablement sous la forme d'un pic au cours de la phase lutéale.
    QCM n° 112
    112 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Conservation des aliments
    QCM n° 419
    419 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Même si les mécanismes hormonaux sont très proches chez les humains et les ovins (moutons et brebis), les comportements sexuels sont très différents. L’humain peut se reproduire à n’importe quel moment de l’année, ce qui n’est pas le cas des ovins dont la reproduction est saisonnière et ne se déroule qu’une fois par an. L’activité sexuelle des ovins appelés espèce de « jours courts », se déclenche en automne lorsque la durée quotidienne d’éclairement diminue. Cette activité s’arrête lorsque la durée d’éclairement par jour augmente au printemps. Après 5 mois de gestation, la femelle donne naissance à un ou deux agneaux. On cherche à comprendre pourquoi chez les humains, les naissances peuvent se faire tout au long de l’année contrairement à ce qui se passe chez les ovins.
    QCM n° 361
    361 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Principe de l’implant contraceptif (voir illustration ci-dessous)
    Le premier implant contraceptif a été mis en vente en France en 2001. Il se présente sous la forme d’un bâtonnet souple de 4 cm de longueur et 2 mm de diamètre. Inséré au niveau du bras, il libère de manière continue et pendant trois ans une hormone de synthèse proche de la progestérone, l’étonogestrel. L’implant est un contraceptif dit « de deuxième intention » : il sera prescrit aux femmes qui présentent des contre-indications ou une intolérance ou qui ont des difficultés à suivre la prise quotidienne d’une pilule classique.
    L’implant est pré-chargé dans un applicateur stérile jetable, qui permet une pose rapide, sous anesthésie locale. Effectuée sous contrôle médical, l’intervention n’excède pas une minute trente et n’entraîne aucune complication dans 99,7 % des cas. L’utilisatrice devra être informée qu’elle peut demander le retrait de l’implant à n’importe quel moment mais il ne devra pas rester en place plus de trois ans. Le retrait se réalise également sous anesthésie locale et nécessite une incision sous cutanée de 2 mm qui peut laisser une minuscule cicatrice. Les complications lors du retrait sont très rares
    D’après : http://agence-prd.ansm.sante.fr et http://www.choisirsacontraception.fr

    Les effets de l’implant contraceptif
    Ce contraceptif supprime principalement le pic de LH. Il provoque aussi un épaississement de la glaire cervicale (sécrétion au niveau du col de l’utérus) qui rend difficile le passage des spermatozoïdes. D’autre part, il entraîne un amincissement de la muqueuse utérine.
    La sécurité et l’efficacité de cet implant ont été établies chez les femmes entre 18 et 40 ans. Lors des essais cliniques aucune grossesse n’est survenue dans la population étudiée des utilisatrices. Son efficacité, proche des 100%, est constatée pendant les trois ans. Agissant dès les 24 premières heures qui suivent sa pose, l’effet contraceptif est rapidement réversible : le retour à la fertilité antérieure intervient pour la très grande majorité des femmes, dans les trois semaines après le retrait de l’implant.
    Parmi les effets secondaires de ce contraceptif, on constate des troubles du cycle : les règles ne sont pas régulières même parfois absentes ou des saignements peuvent survenir à n’importe quel moment. On peut noter aussi une prise de poids, parfois des nausées, une tension des seins et des maux de tête.
    D’après : http://agence-prd.ansm.sante.fr et http://www.uvmaf.org
    QCM n° 420
    420 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La contraception hormonale d’urgence regroupe les méthodes orales visant à limiter le risque de grossesse en cas de relations sexuelles non ou mal protégées. Conformément à une décision européenne, l’ulipristal (pilule dite « du surlendemain ») est désormais accessible selon les mêmes modalités que le lévonorgestrel (pilule du lendemain), c’est-à-dire délivré sans ordonnance en pharmacie. On s’intéresse au mode d’action de l’ulipristal. (Source : Magazine Porphyre Juin 2015)
    QCM n° 105
    105 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Hormone et activité sexuelle - L’activité sexuelle chez les mammifères repose sur des phénomènes biologiques
    QCM n° 379
    379 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Au cours du développement, les appareils génitaux se différencient, permettant à chaque sexe de produire des gamètes.
    QCM n° 417
    417 - Thème 3 - Corps humain et santé
    L'interruption volontaire de grossesse (IVG) est un droit depuis la loi Veil de 1975.
    QCM n° 425
    425 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Les femmes asiatiques sont moins sujettes aux troubles de la ménopause (bouffées de chaleur, fragilité osseuse appelée ostéoporose) que les femmes occidentales. A partir des documents et de vos connaissances, répondre à chaque question, en cochant la réponse exacte
    QCM n° 422
    422 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Enceinte à 67 ans - Le 29 décembre 2006, une femme âgée de presque 67 ans, donna naissance à des jumeaux. Pour cela, elle a menti sur son âge à des médecins américains, pour qu’ils acceptent de mener avec elle une procréation médicalement assistée (PMA).
    QCM n° 404
    404 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Les cellules de l'antéhypophyse sécrètent, de façon pulsative, les deux gonadostimulines LH et FSH au cours du cycle ovarien. Au cours de la phase folliculaire, l'action de la FSH domine. FSH a pour cible les follicules dont elle stimule la maturation et donc elle est impliquée dans l'augmentation de la production d'œstrogènes. Le 14ème jour du cycle, le pic plasmatique de LH entraîne l'ovulation. Au cours de la phase lutéale, LH stimule la transformation du follicule en corps jaune. Par suite le taux de progestérone et d'œstrogènes augmentent. Les hormones hypophysaires sont elles-mêmes régulées par les neurones hypothalamiques par l'intermédiaire de la sécrétion pulsative de GnRH.
    • Au début de la phase folliculaire, une faible augmentation du taux des œstrogènes inhibe la sécrétion de FSH et de LH, c'est la rétroaction négative.
    • A la fin de la phase folliculaire, une forte augmentation du taux des œstrogènes déclenche les pics de FSH et LH. Il se produit une rétroaction positive.
    • En phase lutéale, les taux élevés de progestagènes et œstrogènes inhibent la sécrétion de LH et FSH. Il y a rétroaction négative.
    QCM n° 346
    346 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Des troubles de la puberté : Une jeune femme de 18 ans consulte pour troubles de la puberté. Ses organes génitaux externes sont de type féminin, sans ambiguïté, le développement des seins est normal, mais elle présente une pilosité (aisselles, pubis) quasi-inexistante ainsi qu'une absence de règles.
    Divers examens sont pratiqués chez cette patiente afin de comprendre les troubles évoqués.
    QCM n° 418
    418 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La procymidone est un pesticide à usage agricole utilisé dans la plupart des vignobles de nombreux pays. La santé des agriculteurs et de leur famille a été impactée par l'utilisation de ce produit chimique. On s'intéresse aux effets de la procymidone sur l'appareil reproducteur de l'homme.
    QCM n° 325
    325 - Thème 3 - Corps humain et santé
    Une patiente a un phénotype typiquement féminin depuis la naissance, mais à la puberté elle n'a eu aucun développement de pilosité, ni apparition de règles. Son développement mammaire est normal. En échographie on ne retrouve pas d’utérus, mais des testicules restés dans son abdomen. Une analyse du sang montre qu'ils produisent de la testostérone. Son vagin est plus court que la normale. La réalisation d'un caryotype révèle qu'elle possède des chromosomes sexuels XY normaux.
    QCM n° 930
    930 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La spermatogenèse, ou formation des spermatozoïdes, se déroule au sein des tubules séminifères situés dans les testicules. La spermatogenèse débute à la puberté et est permanente. Il faut environ 72 jours pour qu’une spermatogonie donne naissance à un spermatozoïde. Les spermatozoïdes, après leur maturation, sont libérés à l’intérieur des tubules séminifères et vont être stockés dans l’épididyme où ils vont terminer leur maturation (acquisition de la mobilité). Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes (ainsi que les sécrétions de l’épididyme) vont passer dans les canaux déférents, se mélanger avec les sécrétions des vésicules séminales puis de la prostate ce qui permet la formation du sperme. Le sperme passe ensuite dans l’urètre et est éjaculé vers l’extérieur au niveau du gland.
    QCM n° 424
    424 - Thème 3 - Corps humain et santé
    L’implant contraceptif télécommandé (2) : On s'intéresse aux avantages et au mode d'action d'un implant contraceptif télécommandé.
    À l’aide de vos connaissances et des documents, sélectionner, pour chaque question, la proposition exacte.
    QCM n° 243
    243 - Thème 3 - Corps humain et santé
    La chaîne du froid - L’utilisation de la réfrigération ou de la congélation pour assurer la conservation des denrées alimentaires préserve les qualités organoleptiques mais requière une parfaite maîtrise de la chaîne du froid, garantissant une température inférieure à +2°C. On s’intéresse à la conservation des aliments par le froid.
    Document 1 : Classification des micro-organismes en fonction de leur température de croissance

    Document 2 : Croissance et compétition entre micro-organismes
    Les diverses populations de micro-organismes entrent en compétition pour l’utilisation d’une source de nourriture. La réfrigération permet le développement dans les aliments, de micro-organismes supportant les faibles températures, d’autant plus que l’inhibition des autres micro-organismes leur offre une quantité de nourriture plus importante.

    Document 3 : La plupart des micro-organismes pathogènes pour l’homme et présents dans les aliments sont mésophiles. Néanmoins certains sont psychrotrophes, ce qui signifie qu’ils peuvent s’adapter à des températures proches de 0°C.

    Micro-organismes pathogènes et conservation des aliments

    QCM n° 423
    423 - Thème 3 - Corps humain et santé
    L’implant contraceptif télécommandé (1) : On s'intéresse aux avantages et au mode d'action d'un implant contraceptif télécommandé.
    À l’aide de vos connaissances et des documents, sélectionner, pour chaque question, la proposition exacte.
    QCM n° 318
    318 - Thème 3 - Corps humain et santé
    L'homme utilise le lait produit par certains mammifères domestiques, principalement celui de la vache, comme un aliment. Dans le monde entier, les fermes laitières ont produit environ 730 millions de tonnes de lait en 2011 notamment consommées en Inde, en Europe, en Australie, aux États-Unis, en Chine et en Russie.
    Un industriel cherche à déterminer la date de péremption qu'il doit indiquer sur les bouteilles de lait qu'il commercialise. Pour cela, il se base sur les données scientifiques présentées dans les documents qui suivent.