Choisis ton QCM de 1ère Spécialité SVT et teste tes connaissances.

Google
Qwant

Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique

239 - La séquence des nucléotides d’une molécule d’ADN...

140 - Du génotype au phénotype

317 - Une mutation est une modification rare, accidentelle...

139 - La synthèse des protéines (schéma d'après banque de...

127 - Le principe de la sélection génétique. Un agriculteur...

Thème 2 - La dynamique interne de la Terre

414 - On distingue 2 croûtes superficielles...

327 - Des observations, essentiellement réalisées dans les...

428 - Indiquer la seule affirmation exacte pour chaque item.

341 - L'hypothèse de la dérive des continents fut présentée...

136 - Anomalies magnétiques de part et d'autre de la dorsale...

307 - On s’intéresse au modèle global de la tectonique des...

330 - On s’intéresse au renouvellement de lithosphère. Le...

429 - Choisir pour chaque item la seule réponse exacte

217 - La croûte continentale est formée d'une grande...

331 - Selon wadati et Benioff, les foyers sismiques se...

329 - Selon wadati et Benioff, les foyers sismiques se...

310 - On s’intéresse au renouvellement de...

308 - On s’intéresse à l'idée d'une expansion océanique.

135 - Exploitation d’un profil de sismique réflexion au...

342 - La croûte continentale est pour l’essentiel au dessus...

328 - L’expansion des fonds océaniques est un modèle...

309 - On s’intéresse à la distinction entre lithosphère et...

218 - Les anomalies magnétiques résultent de la...

984 - Les roches magmatiques se forment quand un magma se...

Thème 3 - Écosystèmes et services environnementaux

113 - Développement durable et agriculture

374 - Un écosystème naturel est constitué d’un biotope,...

372 - Une terre arable est une terre qui peut être labourée...

Thème 4 - Variation génétique et santé

430 - Plus de 95% des cancers du col utérin sont secondaires...

Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain

968 - Une réaction immunitaire non spécifique est une...

962 - Le système immunitaire adaptatif désigne les...

973 - L'inflammation est un mécanisme de défense de première...

952 - La réponse immunitaire adaptative contribue à la...

974 - L'immunité adaptative (ou acquise) est une immunité...

961 - Une inflammation est une réaction de défense...

956 - La réaction immunitaire (2)

976 - BAC Liban - Juin 2019. À partir de l’étude des...

971 - Lors d’une blessure, des bactéries peuvent...

957 - La réaction immunitaire (3)

955 - La réaction immunitaire (1)

969 - Une nouvelle arme pour lutter contre le staphylocoque...

975 - En cas d'infection, l'organisme déclenche une réaction...

987 - Plus de 95% des cancers du col utérin sont secondaires...

970 - Une nouvelle arme pour lutter contre le staphylocoque...

958 - Chez certains animaux, une protéine de réserve appelée...

960 - Quelques aspects de la réaction immunitaire

948 - La myasthénie est une maladie caractérisée par une...

965 - Tout au long de la vie, le système immunitaire garde...

967 - Le principe de fonctionnement d'un test de grossesse....

966 - Une réaction inflammatoire est une réaction de défense...

954 - Expérience historique de Gustav Nossal 1959. Sir...

949 - Défense de l'organisme face à une infection virale :...

972 - Quel que soit le facteur qui la déclenche, la réaction...

959 - Immunité

963 - Il existe une lignée de souris mutantes dites souris...

950 - Lors d’une vaccination contre la diphtérie, le sujet...

947 - Évolution de la quantité d’anticorps en fonction du...

953 - Un test rapide de diagnostic de la grippe. La grippe...

964 - Le système immunitaire est constitué d’un ensemble...


127 - Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique
Le principe de la sélection génétique. Un agriculteur souhaite rentabiliser son élevage bovin. Il possède des vaches à viande et voudrait augmenter leur production laitière. On cherche quelle technique va lui permettre de rentabiliser au mieux son élevage.
139 - Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique
La synthèse des protéines (schéma d'après banque de schémas de SVT ac-Dijon)
317 - Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique
Une mutation est une modification rare, accidentelle ou provoquée, de l'information génétique (séquence d’ADN ou d’ARN) dans le génome. Selon la partie du génome touchée, les conséquences d'une mutation peuvent varier. Une mutation est dite héréditaire si la séquence génétique mutée est transmise à la génération suivante. Elle est l’un des éléments de la biodiversité et l’un des nombreux facteurs pouvant éventuellement participer dans l'évolution de l'espèce.
140 - Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique
Du génotype au phénotype
239 - Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique
La séquence des nucléotides d’une molécule d’ADN représente une information. Le code génétique est le système de correspondance mis en jeu lors de la traduction de cette information. À quelques exceptions près, il est commun à tous les êtres vivants. Les portions codantes de l’ADN comportent l’information nécessaire à la synthèse de chaînes protéiques issues de l’assemblage d’acides aminés. Après une éventuelle maturation, l’ARN messager est traduit en protéines dans le cytoplasme.
327 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Des observations, essentiellement réalisées dans les océans, et dont le début a plus d'un siècle, ont permis d'élaborer la théorie de la tectonique des plaques selon la quelle la lithosphère est découpée en plaques animées de mouvements relatifs de divergence, convergence et coulissage. Elles se basent sur la forme des continents, la faune et la flore fossiles, des formations géologiques continentales, les sédiments océaniques et les anomalies magnétiques des fonds océaniques. Ces informations sont relayées actuellement par la technique du GPS.
136 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Anomalies magnétiques de part et d'autre de la dorsale de Juan de Fuca, océan PAcifique à l'ouest du continent nord américain
429 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Choisir pour chaque item la seule réponse exacte
414 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On distingue 2 croûtes superficielles terrestres.
La croûte continentale est relativement peu épaisse, surtout formée de roches granitiques. Son épaisseur moyenne est de 15 à 20 km (mais elle peut atteindre jusqu’à 70 à 80 km sous les grandes chaînes de montagnes telles que les Andes boliviennes).
La croûte océanique est plus dense et plus mince (6 à 7 km) que la croûte continentale, elle est formée essentiellement de roches basaltiques en surface et de gabbros plus en profondeur.
Il est à noter qu’on trouve également, au niveau de la croûte, une couverture sédimentaire : mince pellicule de sédiments produits et redistribués à la surface de la croûte par les agents d’érosion (vent, eau, glace).
307 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On s’intéresse au modèle global de la tectonique des plaques.
217 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
La croûte continentale est formée d'une grande diversité de roches. Elle est majoritairement composée de roches magmatiques voisines du granite et de roches métamorphiques (ex : gneiss). En surface, on note aussi la présence de roches sédimentaires. La croûte continentale a une densité (2, 7) plus faible que la croûte océanique.
342 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
La croûte continentale est pour l’essentiel au dessus du niveau de la mer, alors que la croûte océanique se trouve exclusivement sous le niveau de la mer. La croûte océanique (CO) a une densité de 2,9 alors que la croûte continentale (CC) a une densité de 2,7. La nature des roches est différente. La CO est constituée de basalte et gabbro, 2 roches issues du même magma et donc ayant la même composition chimique mais ayant des structures différentes selon leur mode de refroidissement au niveau de la dorsale. Ces roches sont généralement recouvertes de roches sédimentaires. L’épaisseur des 2 croûte est très différente également : la CC a une épaisseur moyenne de 30 km alors que la CO n’a une épaisseur que de 6 à 7 km. De plus, la CC peut être très vieille, presque 4 Ga alors que la CO la plus vieille a moins de 200 Ma. La CO est recyclée est permanence. Ces caractéristiques différentes expliquent-elles les différences d’altitude, c'est-à-dire que la croûte continentale pour l’essentiel soit au-dessus du niveau de la mer alors que la croûte océanique se trouve en profondeur.
308 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On s’intéresse à l'idée d'une expansion océanique.
331 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Selon wadati et Benioff, les foyers sismiques se répartissent selon un plan incliné d’une épaisseur d’environ 100 Km et qui plonge plus ou moins brutalement sous la fosse océanique puis sous l’arc volcanique.
Ces foyers peuvent atteindre une profondeur de 700 km en s’éloignant de la fosse et de cet arc. Ceci révèle donc la présence jusqu’ à une profondeur importante, d’une structure rigide et cassante.
En comparant l’épaisseur de cette répartition à celle de la croûte on remarque qu’elle est de loin supérieure. En effet, la croûte océanique ne dépasse pas les 10 Km, celle de la croûte continentale ne dépasse pas les 70 à 100 km. On s’intéresse à la distinction entre lithosphère et asthénosphère.
309 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On s’intéresse à la distinction entre lithosphère et asthénosphère.
135 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Exploitation d’un profil de sismique réflexion au niveau de la dorsale médio-atlantique au Sud des Açores.
428 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Indiquer la seule affirmation exacte pour chaque item.
330 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On s’intéresse au renouvellement de lithosphère. Le solidus (S) - ici solidus de la péridotite sèche - sépare le milieu dans lequel la péridotite est solide du milieu dans lequel la péridotite est partiellement fondue.
Le liquidus (L) sépare le milieu dans lequel la péridotite est partiellement fondue du milieu où la péridotite est totalement fondue.
On constate que le géotherme des dorsales recoupe le solidus de la péridotite sèche dès 20 km de profondeur : la fusion partielle est donc possible à faible profondeur, ceci permet la formation d’un magma.

Conditions expérimentales de fusion de la péridotite et géothermes

329 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Selon wadati et Benioff, les foyers sismiques se répartissent selon un plan incliné d’une épaisseur d’environ 100 Km et qui plonge plus ou moins brutalement sous la fosse océanique puis sous l’arc volcanique.
Ces foyers peuvent atteindre une profondeur de 700 km en s’éloignant de la fosse et de cet arc. Ceci révèle donc la présence jusqu’ à une profondeur importante, d’une structure rigide et cassante.
En comparant l’épaisseur de cette répartition à celle de la croûte on remarque qu’elle est de loin supérieure. En effet, la croûte océanique ne dépasse pas les 10 Km, celle de la croûte continentale ne dépasse pas les 70 à 100 km. On s’intéresse à la distinction entre lithosphère et asthénosphère.
984 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Les roches magmatiques se forment quand un magma se refroidit et se solidifie, avec ou sans cristallisation complète des minéraux le composant. Cette solidification peut se produire :
  • en profondeur, ce sont alors des roches plutoniques (dites « intrusives »).
  • à la surface, ce sont alors des roches volcaniques (dites « extrusives » ou « effusives »).
Dans tous les cas, les roches magmatiques sont qualifiées d'endogènes car formées en profondeur, par opposition aux roches exogènes (telles les roches sédimentaires et les roches métamorphiques).
Les roches magmatiques les plus courantes sont le granite et le basalte : la famille des granites représente 95 % des roches plutoniques et les basaltes 90 % des roches volcaniques. De façon générale, les roches magmatiques constituent la majeure partie des roches continentales et océaniques. Les magmas à l'origine de ces différentes roches peuvent provenir du manteau terrestre, de la croûte ou même d'une roche déjà existante refondue. Ces origines variées de fusion partielle, ainsi que les différents processus affectant la vie du magma et les modalités de mise en place, sont à l'origine de la richesse des roches magmatiques.
La roche présentée ci-dessous est une roche magmatique.
341 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
L'hypothèse de la dérive des continents fut présentée par Alfred Wegener en janvier 1912. Mais malgré les arguments présentés, et faute d'un mécanisme explicatif satisfaisant (et parce que cela bousculait de nombreuses idées établies), il ne réussit pas à faire reconnaître sont point de vue. Ses arguments, comme ceux de ses successeurs, reposaient, uniquement sur l'observation des continents : les fonds océaniques, qui représentaient les deux tiers de la surface terrestre et dont la connaissance est cruciale pour appréhender la Terre dans son ensemble, restaient largement inexplorés. La situation évolue au lendemain de la Seconde Guerre mondiale grâce au développement de l'océanographie et des techniques de reconnaissance sous-marine. C'est la découverte progressive des fonds marins qui va permettre aux idées mobilistes de s'implanter.
310 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
On s’intéresse au renouvellement de lithosphère. Titre du document : Conditions expérimentales de fusion de la péridotite et géothermes
218 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
Les anomalies magnétiques résultent de la fossilisation du champ magnétique par les basaltes de la croûte océanique. Elles peuvent être identifiées le long de profils magnétiques réalisés perpendiculairement à la dorsale et datées grâce à l'échelle des inversions magnétiques. Le graphique ci-dessous présente pour trois dorsales la position des anomalies les plus récentes par rapport à l'axe de ces dorsales.
328 - Thème 2 - La dynamique interne de la Terre
L’expansion des fonds océaniques est un modèle scientifique élaboré en 1962 par le géologue américain Harry Hess et qui explique la mise en place de la croûte océanique et sa dynamique. Hess, s'appuyant sur de nouvelles données scientifiques (cartes des fonds océaniques avec mise en évidence des rifts et fosses océaniques, flux de chaleur et cartes de l'âge du plancher océanique), propose que la croûte océanique, créée au niveau des dorsales est continuellement recyclée alors que la croûte continentale, à cause de sa légèreté, dérive à la surface de la Terre.
Ce modèle théorique a été constitué à partir du concept de dérive des continents développé au début du XXe siècle par Alfred Wegener

Possédant une grande analogie avec celle d'Arthur Holmes présenté trente ans auparavant, la théorie de l'expansion des fonds océaniques a soulevé un grand débat scientifique avant de s'intégrer dans le modèle de la tectonique des plaques accepté par la communauté scientifique à la fin des années 1960.
372 - Thème 3 - Écosystèmes et services environnementaux
Une terre arable est une terre qui peut être labourée ou cultivée. Les terres arables comprennent les terrains en jachère, les cultures maraîchères et céréalières et les prairies artificielles. Quand ils sont intensivement cultivés et labourés, les sols arables peuvent perdre certaines de leurs qualités (richesse en humus, diversité génétique et richesse en champignons y diminuent généralement, de même parfois que leurs capacités de rétention et épuration de l'eau).
La surproduction, la mauvaise gestion des terres et de l’eau, la déforestation, la désertification, l’absence de rotation des cultures, le recours excessif aux engrais et autres produits chimiques et l’emploi d’un matériel agricole inadapté entraînent une dégradation des sols et des baisses de productivité qui touchent actuellement près de 40 % des surfaces agricoles.
113 - Thème 3 - Écosystèmes et services environnementaux
Développement durable et agriculture
374 - Thème 3 - Écosystèmes et services environnementaux
Un écosystème naturel est constitué d’un biotope, paramètres physico-chimiques (sol, température, ensoleillements…) et d’une biocénose c'est-à-dire l’ensemble des êtres vivants. Des relations complexes s’établissent entre biotope et biocénose et un équilibre s’établit.
L’agrosystème est un écosystème naturel modifié par l’homme afin de subvenir à ses besoins. Dans cet agrosystème, l’homme favorise une seule espèce au dépend des autres. Pour cela, il agit à la fois sur le biotope mais aussi sur la biocénose. Une des différences majeures entre écosystème et agrosystème est l’exportation de la quasi-totalité de la biomasse produite, ce qui est compensé par des importations humaines appelées intrants.
430 - Thème 4 - Variation génétique et santé
Plus de 95% des cancers du col utérin sont secondaires à une infection par un papilloma virus humain (HPV).

Qu'est-ce que le Papilloma virus ? (HPV= Human Papilloma Virus)
  • Il ne s'agit pas, en fait, d'un seul et unique virus, mais d'une famille de virus comportant une large variété́. Deux virus de cette famille sont particulièrement cancérigènes, ce sont les virus 16 et 18 responsables de près de 80 % des cancers du col.
  • Le vaccin anti HPV : Il s'agit d'un vaccin anti-viral, destiné à prévenir les infections virales les plus dangereuses, c'est-à-dire contre les virus les plus susceptibles de générer un cancer, soit les virus 16 et 18.
966 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Une réaction inflammatoire est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression externe (infection, brûlure...). Cette réaction est un processus universel, concernant l'ensemble des tissus.
976 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
BAC Liban - Juin 2019. À partir de l’étude des documents, on se propose d’étudier l’immunité anti-tumorale.

Document : Mise en évidence expérimentale de l’immunité anti-tumorale
Une tumeur résulte de la prolifération anormale de cellules pouvant être induite par une substance chimique, le méthylcholanthrene (MCA).
955 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
La réaction immunitaire (1)
963 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Il existe une lignée de souris mutantes dites souris scurfy. Elles présentent de nombreuses lésions cutanées.
953 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Un test rapide de diagnostic de la grippe. La grippe est une maladie qui cause en France une mortalité importante chez les personnes âgées et les sujets fragiles. Diagnostiquer rapidement la grippe, pour le médecin, revêt alors une importance particulière dans son choix de prescrire le traitement adapté. Le test TROD est un test de diagnostic rapide de la grippe. On cherche à comprendre le fonctionnement de ce test.
961 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression externe (infection, brûlure, allergie, etc) ou interne (cellules cancéreuses).
L’inflammation peut se manifester par :
  • une rougeur (érythème) : il y a une vasodilatation locale
  • un gonflement (œdème)
  • une sensation de chaleur
  • une douleur
965 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Tout au long de la vie, le système immunitaire garde la mémoire des agressions virales ou bactériennes passées. Chaque fois qu’un nouvel antigène se présente, certaines cellules immunitaires sont chargées de déterminer sa fiche d’identité et de la conserver dans l’attente d’une future agression. La vaccination prend appui sur ce mécanisme pour enrayer les antigènes les plus fulgurants.
voir la vidéo
974 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
L'immunité adaptative (ou acquise) est une immunité spécifique car la réaction immunitaire est dirigée contre un seul antigène. Les cellules immunitaires impliquées dans la réponse immunitaire adaptative sont les lymphocytes. Au sein de l'organisme, deux types de lymphocytes sont présents. Ils différent par la nature de leurs récepteurs membranaires qui déterminent leur fonction :
  • les lymphocytes B participant à l'immunité à médiation humorale
  • les lymphocytes T participant à l'immunité à médiation cellulaire
Lorsque le lymphocyte B rencontre l'antigène correspondant (= sélection clonale), il est activé, puis se multiplie par mitoses (= prolifération clonale) et enfin se différencie en plasmocytes (cellules sécrétrices d'anticorps solubles) et en lymphocytes B mémoire, cellules à durée de vie longue qui seront prêtes à réagir rapidement en cas d'une nouvelle attaque par un même antigène. Les anticorps circulants caractérisent la réponse à médiation humorale.

En plus des LB, les organes du système immunitaire sécrètent aussi des centaines de milliers de types de Lymphocytes Tueurs (LT). Produits dans la moëlle osseuse, les LT achèvent leur maturation dans le thymus où ils acquièrent leurs marqueurs membranaires spécifiques et les récepteurs T qui leur permettent de reconnaître directement un peptide viral associé à une molécule du CMH des cellules infectées par un virus (ou cellule cancéreuse par exemple). L'action des cellules cytotoxiques LT caractérise la réponse à médiation cellulaire.
967 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Le principe de fonctionnement d'un test de grossesse. Dès les premiers jours de son implantation dans l'utérus, le ieune embryon secrète une hormone : l‘HCG (hormone chorionique gonadotrope humaine). Cette hormone est une glycoprotéine formée de deux sous-unités (α et β) représentant chacune un antigène différent. Chez la femme enceinte, une partie des molécules d'HCG passe dans les urines sans être dégradée. Le test de grossesse consiste à rechercher la présence de cette hormone dans les urines de la femme présumée enceinte. (Exercice tiré du manuel Bordas TS SVT spécifique, 2012).
954 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Expérience historique de Gustav Nossal 1959. Sir Gustav Nossal est un chercheur australien dont les travaux ont permis de construire les bases de l’immunologie moderne. On cherche à déterminer certaines caractéristiques cellulaires et moléculaires de la réponse immunitaire.
962 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Le système immunitaire adaptatif désigne les lymphocytes T, qui contribuent à l'immunité à médiation cellulaire, et les lymphocytes B qui sont responsables de l'immunité à médiation humorale. Ces deux populations cellulaires ont des propriétés et des fonctions distinctes des cellules du système immunitaire inné.
L'activation d'un lymphocyte s'accompagne d'une expansion clonale (permettant d'amplifier la réponse immunitaire spécifique à l'antigène), et de la mise en place d'une mémoire (sur laquelle se repose le principe de la vaccination). C'est en cela que l'on parle d'immunité adaptative.
971 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Lors d’une blessure, des bactéries peuvent pénétrer dans les tissus et provoquer une réaction inflammatoire aiguë qui se traduit par différents symptômes. Toutefois, une réaction inflammatoire n’est pas toujours associée à des microorganismes pathogènes* : on parle dans ce cas-là d’inflammation stérile.
* Pathogène : qui provoque une maladie.

Expérience 1 : L'inflammation stérile : Une forte chaleur a été appliquée sur une petite surface du foie de souris anesthésiées. Après l’induction de la lésion par la chaleur, le foie des souris est étudié en microscopie optique. Les photographies ci-dessous montrent l’aspect du foie 0h, 1h et 2h après le traitement. Les cellules lésées se situent au centre des photographies et les phagocytes apparaissent sous forme de points noirs.





Expérience 2 : Rôle des médiateurs produits lors de l’inflammation stérile. Des médiateurs chimiques sont présents dans le liquide extracellulaire à proximité des cellules lésées par la chaleur. Ce liquide extracellulaire est prélevé et introduit grâce à une micropipette dans une culture contenant des phagocytes. Le document ci-dessous montre le comportement d’un de ces phagocytes immédiatement après l’introduction de la micropipette (photographie de gauche) puis quelques instants plus tard (photographie de droite). Remarque : ce phénomène n’est pas observé dans l’expérience témoin (liquide extracellulaire prélevé dans une zone non lésée).
972 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Quel que soit le facteur qui la déclenche, la réaction inflammatoire se traduit toujours par :
  • 4 symptômes : douleur, rougeur, gonflement et chaleur au niveau de la zone infectée. Ces symptômes sont associés à un afflux de plasma sanguin vers ce site.
  • un afflux de cellules de l’immunité : les granulocytes et les monocytes. Les monocytes se différencient en macrophages.
958 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Chez certains animaux, une protéine de réserve appelée vitellogénine est transportée par le sang puis stockée dans les ovaires. NB : dans Homo sapiens, Homo est le nom du genre, sapiens est le nom de l’espèce.
948 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
La myasthénie est une maladie caractérisée par une atteinte de la synapse neuromusculaire entraînant une faiblesse de la musculature squelettique et une fatigabilité excessive. Elle est causée par des anticorps circulants qui ciblent les récepteurs à acétylcholine de la synapse neuromusculaire, inhibant l'effet excitateur de ce neuromédiateur.
968 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Une réaction immunitaire non spécifique est une réaction immunitaire dont le déclenchement ne dépend pas de la reconnaissance d'un antigène par un récepteur spécifique (immunité naturelle). Une réaction inflammatoire est, par exemple, une réaction immunitaire non spécifique qui se développe en réponse à un foyer local d'irritation d'origine biologique ou physico-chimique caractérisée par l'afflux de leucocytes. Elle se traduit par les signes cliniques suivants : chaleur, rougeur, œdème et douleur.
Une réaction immunitaire spécifique est une réaction immunitaire dont le déclenchement dépend de la reconnaissance d'un antigène par un récepteur spécifique (immunité acquise).
947 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Évolution de la quantité d’anticorps en fonction du temps suite à des injections d’antigène.
975 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
En cas d'infection, l'organisme déclenche une réaction inflammatoire aigüe. Voyons les principes d'un des éléments qui caractérisent l'immunité innée.
La réaction inflammatoire est caractérisée par 4 signes cliniques invariables : rougeur, gonflement, chaleur, douleur.
C'est l'afflux de plasma sanguin vers le site de l'infection ou de la lésion qui est associé à ces symptômes. Diverses situations s'avèrent dangereuses pour l'organisme qui a réagi : contamination par un agent infectieux ;présence de cellules cancéreuses ;lésion d'un tissu (coupure, brûlure).
Seuls les leucocytes vont jouer un rôle dans cette situation. Des granulocytes et des monocytes migrent rapidement vers le site tissulaire de l'inflammation. Là, les monocytes se différencient en macrophages qui sont aptes comme les granulocytes à réaliser la phagocytose.
Cette réaction rapide et organisée, opérationnelle dès la naissance en cas de contact avec un agent infectieux, est génétiquement héritée et ne demande aucun apprentissage.
959 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Immunité
960 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Quelques aspects de la réaction immunitaire
949 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Défense de l'organisme face à une infection virale : chez un malade, des lymphocytes T cytotoxiques (LTc) sont prélevés et mis en culture avec des cellules infectées par un virus. L'image ci-dessous est alors observée.
956 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
La réaction immunitaire (2)
969 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Une nouvelle arme pour lutter contre le staphylocoque doré. (V.1)
Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est une bactérie présente sur la peau et dans les voies nasales des êtres humains. Parfois, des souches virulentes de staphylocoques dorés peuvent causer une infection, le plus souvent locale mais qui peut aussi être généralisée et s’avérer potentiellement mortelle quand les bactéries pénètrent dans la circulation sanguine et se propagent à d’autres organes. Pour lutter contre cette bactérie, on dispose d’antibiotiques, substances chimiques permettant de détruire des bactéries ou d’empêcher leur développement ; mais ils sont parfois inefficaces et les rechutes (reprises de l’infection) sont fréquentes. Des chercheurs ont tenté d’améliorer le traitement par antibiotiques en les combinant à des anticorps. On cherche à expliquer comment la combinaison antibiotique-anticorps pourrait rendre plus efficace les traitements contre le staphylocoque doré et ainsi éviter les rechutes.

Document 1 : l’infection par le staphylocoque doré
Suite a une blessure par exemple, le staphylocoque dore peut pénétrer dans l’organisme. Face à sa multiplication dans le milieu extracellulaire, des défenses immunitaires innées se mettent en place. Ce qui se traduit par la phagocytose des bactéries par les macrophages.
Cependant, les macrophages ne parviennent pas à détruire la totalité des staphylocoques phagocytés. En effet, certains staphylocoques peuvent échapper à la destruction et se multiplier à l’intérieur même des macrophages.


Document 2 : action des antibiotiques sur le staphylocoque doré
Le graphique ci-dessous montre l’action d’un antibiotique, injecté à t=0, sur le staphylocoque doré présent à l’extérieur des cellules (forme extracellulaire) ou à l’intérieur (forme intracellulaire) dans des cultures cellulaires de macrophages.


Document 3 : rôle des anticorps dans le traitement antibiotique contre le staphylocoque doré

Pour améliorer le traitement antibiotique contre les formes intracellulaires du staphylocoque doré, on associe un antibiotique inactif à un anticorps spécifique de la bactérie. Ces conjugués anticorps-antibiotiques inactifs reconnaissent les staphylocoques dorés et s’y accrochent. Ils pénètrent ainsi avec les bactéries à l’intérieur des macrophages où ils subissent l’action de substances chimiques nommées protéases qui libèrent et activent les antibiotiques.


Document 4 : efficacité de l’action des antibiotiques contre le staphylocoque doré intracellulaire
On mesure la persistance de staphylocoques dorés intracellulaires dans les reins de souris 4 jours après le début de l’infection lors de différents traitements.


964 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Le système immunitaire est constitué d’un ensemble complexe d’organes individualisés et de tissus entre lesquels circulent, de façon constante, des cellules immunocompétentes de l’immunité innée et de l’immunité adaptative. L’organisation du système immunitaire, en réseau de communication, lui confère 3 propriétés essentielles :
  • une importante capacité d’échanges d’informations, par des contacts membranaires intercellulaires, ou par la libération de médiateurs solubles.
  • une forte régulation permettant de préserver, en permanence, l’équilibre du système immunitaire (encore appelée homéostasie) pour aboutir à une réponse immunitaire adaptée.
  • un rôle effecteur performant capable de protéger l’intégrité de l’organisme.
950 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Lors d’une vaccination contre la diphtérie, le sujet reçoit de l’anatoxine diphtérique, toxine diphtérique ayant perdu son pouvoir pathogène mais conservant son pouvoir immunogène. Il développe alors en quelques jours une immunité par la production d’anticorps. Ces anticorps, libérés dans le milieu intérieur, neutralisent la toxine diphtérique. Des expériences sont réalisées pour déterminer le mode d’action des anticorps au cours de cette neutralisation.
987 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Plus de 95% des cancers du col utérin sont secondaires à une infection par un papilloma virus humain (HPV).

Qu'est-ce que le Papilloma virus (HPV= Human Papilloma Virus) ?
Il ne s'agit pas, en fait, d'un seul et unique virus, mais d'une famille de virus comportant une large variété́. Deux virus de cette famille sont particulièrement cancérigènes, ce sont les virus 16 et 18 responsables de près de 80 % des cancers du col.

Le vaccin anti HPV
Il s'agit d'un vaccin anti-viral, destiné à prévenir les infections virales les plus dangereuses, c'est-à-dire contre les virus les plus susceptibles de générer un cancer, soit les virus 16 et 18.

Source https://www.ligue-cancer.net/
957 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
La réaction immunitaire (3)
952 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
La réponse immunitaire adaptative contribue à la défense de l’organisme contre les agressions du milieu extérieur. Les expériences ci-dessous permettent de dégager quelques caractéristiques de cette réponse immunitaire adaptative.
970 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
Une nouvelle arme pour lutter contre le staphylocoque doré. (V.2)
Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est une bactérie présente sur la peau et dans les voies nasales des êtres humains. Parfois, des souches virulentes de staphylocoques dorés peuvent causer une infection, le plus souvent locale mais qui peut aussi être généralisée et s’avérer potentiellement mortelle quand les bactéries pénètrent dans la circulation sanguine et se propagent à d’autres organes. Pour lutter contre cette bactérie, on dispose d’antibiotiques, substances chimiques permettant de détruire des bactéries ou d’empêcher leur développement ; mais ils sont parfois inefficaces et les rechutes (reprises de l’infection) sont fréquentes. Des chercheurs ont tenté d’améliorer le traitement par antibiotiques en les combinant à des anticorps. On cherche à expliquer comment la combinaison antibiotique-anticorps pourrait rendre plus efficace les traitements contre le staphylocoque doré et ainsi éviter les rechutes.

Document 1 : l’infection par le staphylocoque doré
Suite a une blessure par exemple, le staphylocoque dore peut pénétrer dans l’organisme. Face à sa multiplication dans le milieu extracellulaire, des défenses immunitaires innées se mettent en place. Ce qui se traduit par la phagocytose des bactéries par les macrophages.
Cependant, les macrophages ne parviennent pas à détruire la totalité des staphylocoques phagocytés. En effet, certains staphylocoques peuvent échapper à la destruction et se multiplier à l’intérieur même des macrophages.


Document 2 : action des antibiotiques sur le staphylocoque doré
Le graphique ci-dessous montre l’action d’un antibiotique, injecté à t=0, sur le staphylocoque doré présent à l’extérieur des cellules (forme extracellulaire) ou à l’intérieur (forme intracellulaire) dans des cultures cellulaires de macrophages.


Document 3 : rôle des anticorps dans le traitement antibiotique contre le staphylocoque doré

Pour améliorer le traitement antibiotique contre les formes intracellulaires du staphylocoque doré, on associe un antibiotique inactif à un anticorps spécifique de la bactérie. Ces conjugués anticorps-antibiotiques inactifs reconnaissent les staphylocoques dorés et s’y accrochent. Ils pénètrent ainsi avec les bactéries à l’intérieur des macrophages où ils subissent l’action de substances chimiques nommées protéases qui libèrent et activent les antibiotiques.


Document 4 : efficacité de l’action des antibiotiques contre le staphylocoque doré intracellulaire
On mesure la persistance de staphylocoques dorés intracellulaires dans les reins de souris 4 jours après le début de l’infection lors de différents traitements.


973 - Thème 5 - Le fonctionnement du système immunitaire humain
L'inflammation est un mécanisme de défense de première ligne face à une agression. Elle consiste à détruire et éliminer toutes les substances qui lui sont étrangères.
La détection de l'agression par l'organisme entraine une arrivée massive de cellules immunitaires sur le site concerné. Pour cela, les vaisseaux sanguins de la zone se dilatent et les cellules immunitaires sur place produisent des molécules qui activent et attirent leurs congénères en fonction de la menace identifiée. C'est ce qui cause les rougeurs, gonflements, douleurs et sensation de chaleur souvent présentes sur le site de l'inflammation.